CinEmotions
Cinéma, Séries TV, DVD & VOD
52 166 films, séries...  726 788 personnalités
Identifiants oubliés ?
Inscrivez-vous !
rechercher
Agenda Cinéma | Box-office et Analyses | Critiques |   Bonne Année 2017 !
Affiche La Mécanique de l'ombre - cliquez pour agrandir
2016 - France/Belgique - 1h33
 
CinEmotions
Pas encore noté
Membres
Pas encore noté
 
 
Sortie France
11
JAN
2017
 
La Mécanique de l'ombre © OCEAN FILMS La Mécanique de l'ombre © OCEAN FILMS La Mécanique de l'ombre © OCEAN FILMS La Mécanique de l'ombre © OCEAN FILMS
La Mécanique de l'ombre © OCEAN FILMS La Mécanique de l'ombre © OCEAN FILMS La Mécanique de l'ombre © OCEAN FILMS La Mécanique de l'ombre © OCEAN FILMS
espace shopping
Achetez les produits liés à ce film chez nos partenaires
Acheter sur Amazon.fr
pub
pub
9_CDISCOUNT GENERIQUE_visuel003_234x60.gif
FNAC
marqueur FNAC
9_CDISCOUNT GENERIQUE_visuel010_468x60.gif
espace shopping

La Mécanique de l'ombre : Synopsis


Deux ans après un « burn-out », Duval est toujours au chômage. Contacté par un homme d'affaire énigmatique, il se voit proposer un travail simple et bien rémunéré : retranscrire des écoutes téléphoniques. Aux abois financièrement, Duval accepte sans s'interroger sur la finalité de l'organisation qui l'emploie. Précipité au cœur d'un complot politique, il doit affronter la mécanique brutale du monde souterrain des services secrets.

La Mécanique de l'ombre : bande annonce et vidéos

La Mécanique de l'ombre : Plus d'infos

QUESTIONS A FRANÇOIS CLUZET

Qu'est-ce qui vous a donné envie de tourner dans La Mécanique de l'ombre ?
C'est la conjugaison de trois éléments : un scénario très abouti, très détaillé, comme une espèce de partition parfaite; la personnalité de Thomas Kruithof, quelqu'un de très investi dans son projet ; et puis, comme à chaque fois, les partenaires : si l'on nous dit avec qui l'on va jouer, et que ce sont des gens que l'on admire, eh bien on fonce ! J'aime passer de la comédie au drame, du drame à la comédie. Ce personnage quasiment muet, encaissant les chocs, me plaisait beaucoup.

Comment définiriez-vous votre personnage ?
Il est fragilisé, presque détruit. Il a fait un burn-out, il est comme on peut être quand on a perdu son emploi. Il a été broyé par la société, comme beaucoup de gens : un supérieur mal intentionné, dans une entreprise, vous détruit parce qu'il exige de vous un travail impossible à accomplir. Sans doute a-t-il toujours été fragile. Un grain de sable a suffi à le détruire. C'est un personnage « château de cartes »...
Ensuite, il a sauté sur cette mystérieuse proposition de travail. Attractive, parce que bien rémunérée, et surtout parce que le plus douloureux c'est l'inactivité. Il ne sait pas où il a mis les pieds. Mais il va se révéler face à cette violence, il va refuser d'être instrumentalisé. Puisqu'il ne peut compter sur personne, il doit développer en lui-même une force inattendue.

Comment vous êtes-vous préparé au rôle ?
J'ai ma petite méthode. Je lis le script de nombreuses fois, j'apprends les dialogues. Et après, j'abandonne tout. Mon cerveau a bien préparé l'instrument qui est mon corps. Le cerveau dicte à l'instrument que, dans trois semaines, il y aura cette scène d'émotion, et l'instrument s'y prépare. Je n'aime pas trop jouer, j'aime ressentir, vivre. Je me méfie de la notion de jeu, cela peut conduire vers une forme de cabotinage. Au dernier moment, sur le tournage, la tête ne joue plus, c'est le corps qui est prêt. Je me laisse vivre, à l'écoute de mes partenaires.
On a quand même beaucoup travaillé. Il y avait des passages où le personnage est très intériorisé, quasi inhibé, il fallait remplir ces zones-là. Heureusement, Thomas Kruithof était intarissable sur le personnage. Même pendant le tournage, dès qu'on avait une question, il avait réponse à tout : il avait passé beaucoup de temps à polir son script. C'était bluffant pour un premier film.
De mon côté, j'ai pensé au personnage du Pigeon, le roman de Patrick Suskind : l'histoire d'un type qui travaille comme guichetier dans une banque, qui a une vie tout à fait rangée. Et puis un matin, en partant, il oublie de fermer la fenêtre. A son retour, il y a un pigeon dans sa chambre et ce pigeon va le mettre face à sa solitude. Il y a aussi une dimension tragique dans ce personnage.

C'est plus dur de jouer un personnage mutique ?
Non, ce qui est compliqué, plus largement, c'est de refuser la maîtrise. De s'abandonner. Ne rien faire mais vivre dans la situation. On demande à un acteur d'avoir la conviction que le personnage vit une situation, ce n'est pas très compliqué. Vos partenaires vous dirigent, a fortiori quand le personnage est entièrement manipulé.
La meilleure définition de l'acteur est de Marivaux : celui qui fait semblant de faire semblant. Donc, pour moi, c'est vivre. L'interprète est quelqu'un qui apporte de la vie. Une vie plus physiologique que mentale : il ne s'agit pas d'apporter un point de vue, c'est plus simple que ça, il faut le coeur battant, le sang dans les veines. La vie, et puis c'est tout.
Mon personnage devait taper à la machine. Des gens très professionnels sont venus chez moi pour m'y préparer, c'était très scolaire, ça m'a effrayé. J'ai demandé à Thomas Kruithof : combien y aura-t-il de plans sur moi où l'on verra que je tape et en même temps le résultat sur la feuille ? « Aucun ». Alors on a arrêté les cours intensifs, qui ne m'auraient rien apporté. L'un des passages les plus forts à jouer, c'est quand il entend sa propre voix. Là encore, la maitrise n'apporterait rien, c'est de la pure réception : d'abord, être surpris ; se dire : « mais c'est moi qui parle... » ; et puis comprendre : « donc, on nous écoute... »
Il faut jouer la succession de ces moments, les découper presque seconde par seconde.

QUESTIONS AU REALISATEUR THOMAS KRUITHOF

Quel a été votre parcours avant ce film ?
Je n'ai pas fait d'école de cinéma. Je suis de cette génération de cinéphiles des années 80 biberonnés à la vidéo, mon école a été de voir et de revoir des films. Tout en faisant un autre métier, il m'arrivait de commencer de temps à autre à écrire des embryons d'histoire, sans les mener bien loin. Mais avec cette histoire-là, j'ai eu pour la première fois l'impression que je saurais en faire un scénario, et en étant persuadé, ou en me persuadant, que je saurais le réaliser...
J'ai interrompu l'écriture pour tourner mon court-métrage, Rétention, en 2013, et j'ai fini le scénario avec le vécu que m'avait apporté ce tournage. Si Rétention était au plus près d'un problème de société, sa narration était déjà celle d'un thriller. De la même manière, si La Mécanique de l'Ombre est un film de suspense, le film n'en reste pas moins connecté avec l'histoire politique de notre pays et ses « affaires ». Et puis les deux films ont surtout en commun de raconter la lutte d'un individu seul contre un système. Ce type d'histoire m'a toujours fasciné.

A quelles affaires pensiez-vous ?
Il n'est pas forcément nécessaire de les connaître pour apprécier le film. Mais la toile de fond du récit s'inspire librement de plusieurs crises ou complots, avérés ou supposés, qui ont eu lieu en France ces trente dernières années : la crise des otages du Liban dans les années 80, les carnets de Takieddine. Et plus largement le soupçon d'instrumentalisation des services secrets à des fins politiques qui flotte dans l'actualité du pays.

A titre personnel, pourquoi cet intérêt pour l'espionnage ?
J'ai toujours été un grand amateur de romans d'espionnage, notamment ceux de John Le Carré, et aussi du cinéma de complot. J'étais aussi un auditeur passionné de Rendez-vous avec X sur France Inter, une émission qui racontait l'histoire secrète des grandes affaires politico-judiciaires. L'espionnage regorge de situations humaines conflictuelles et passionnantes. L'infiltration, le secret, la manipulation, sont par essence très cinématographiques.
Mais surtout, de la même manière que le genre policier permet d'aborder des problèmes sociaux, le film d'espionnage donne un cadre pour parler de l'état du monde et des coulisses du pouvoir. Et vu la période de tension politique et géopolitique que nous vivons, et les questions et les peurs que nous avons tous, j'imagine que, comme durant la Guerre Froide, l'espionnage va revenir en force au cinéma, à la télévision, et en littérature.

Comment le projet est-il né ?
J'avais envie de raconter la trajectoire d'un employé parfait, d'un homme qui respecte scrupuleusement les ordres et qui plonge dans le monde souterrain des services secrets et des réseaux politiques. Je voulais montrer un monde opaque à travers le regard d'un subalterne, tout en bas de l'échelle d'une organisation dont il ne connaît pas la finalité. À l'origine, j'ai eu l'idée que le personnage principal effectue le travail d'espionnage le plus laborieux que je puisse imaginer. Ses tâches sont encadrées par des règles de sécurité proches de l'absurde. Il fait son travail sans se poser de questions. Quand, tout d'un coup, les événements prennent une nouvelle tournure, il va longtemps baisser la tête.

(Interview extraite des éléments presse)

La Mécanique de l'ombre : les comédiens

François Cluzet
François Cluzet
Denis Podalydès
Denis Podalydès
Sami Bouajila
Sami Bouajila
Simon Abkarian
Simon Abkarian
Jean-Marie Winling © Mars Distribution
Jean-Marie Winling
Denis Podalydès
40 longs métrages, 8 téléfilms ou séries télé et 3 scénarii. La littérature fait partie de ses premières amours. Après avoir suivi des études de lettres il s’inscrit au Cours Florent, puis réussit le concours d’entrée au Conservatoire. Il joue pour la première fois au cinéma à 26 ans. ...suite
Sami Bouajila
Né à Grenoble en 1966, où ses parents, d'origine tunisienne, s'étaient installés quelque temps auparavant, Sami Bouajila découvre le cinéma aux côtés de son père, puis, décidé à devenir comédien, effectue deux années au Conservatoire Régional de sa ville avant d'enchaîner sur le Centre Dramatique de Saint-Etienne. ...suite
Simon Abkarian
Né à Paris en 1962, Simon Abkarian passe son enfance au Liban avant de revenir à Paris en 1977. Il part ensuite à Los Angeles et travaille dans une compagnie de théâtre arménienne sous la direction de Gerald Papazian. Il étudie assidûment la danse traditionnelle des contrées de l’Europe de l’Est. ...suite
Au théâtre, ce comédien Belge interprète de nombreux rôles dont celui de Cyrano de Bergerac aux représentations théâtrales du Château du Karreveld. Au cinéma, on a pu le voir dans The Room de Giles Daoust aux côtés de Pascal Duquenne. ...suite
Jean-Marie Winling © Mars Distribution
Après des études de lettres classiques à la faculté des lettres de Montpellier, Jean-Marie Winling commence des études de théâtre au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris, où il y fait la connaissance d'Antoine Vitez. ...suite

La Mécanique de l'ombre : Distribution complète

Réalisation
Interprétation
Ecriture
Production
Montage
Photographie
Costumes
Casting
Maquillage/coiffure
Assistant réalisation
Son
Direction de production

La Mécanique de l'ombre : Titres internationaux

La Mécanique de l'ombre  (France)

La Mécanique de l'ombre : Distributeur France

La Mécanique de l'ombre : Sociétés de production

2425 Films
Scope Pictures (co-production)
Radio Télévision Belge Francophone (RTBF) (co-production)
Canal+ (participation)
Orange Cinéma Séries (participation) (OCS)
La Wallonie (participation)
A Plus Image 6 (en association)
Cofimage 27 (en association)
SofiTVCiné 3 (en association)
Box-office Cinéma
du 21 au 27 Decembre
Rogue One: A Star Wars Story
Situé entre les épisodes III et IV de la saga Star Wars, le film nous entraîne aux côtés d'individus ordinaires qui,...
1
1 345 186 entrées cinéma,
3 143 303 cumulées
Vaiana, la légende du bout du monde
Il y a 3 000 ans, les plus grands marins du monde voyagèrent dans le vaste océan Pacifique, à la découverte des...
2
985 098 entrées cinéma,
3 855 391 cumulées
Assassin's Creed
Grâce à une technologie révolutionnaire qui révèle la mémoire génétique, Callum Lynch revit les aventures de son...
3
881 017 entrées cinéma,
881 017 cumulées
Demain tout commence
Samuel vit sa vie sans attaches ni responsabilités, au bord de la mer sous le soleil du sud de la France, près des gens...
4
537 208 entrées cinéma,
1 735 937 cumulées
Ballerina
Félicie est une jeune orpheline bretonne qui n'a qu'une passion : la danse. Avec son meilleur ami Victor qui aimerait...
5
460 367 entrées cinéma,
1 002 810 cumulées
Bientôt au Cinéma
La La Land
Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions. De son côté,...
le 25 Janvier 2017 au Cinéma
Tous en scène
Buster Moon (Matthew McConaughey récompensé aux Oscars) est un élégant koala qui dirige un grand théâtre, jadis...
le 25 Janvier 2017 au Cinéma
Resident Evil : Chapitre Final
Alice (Milla Jovovich), seule survivante de la bataille de Washington contre les zombies, doit retourner à l'endroit où...
le 25 Janvier 2017 au Cinéma
The Boyfriend - Pourquoi lui ?
Pour les fêtes, Ned Fleming décide de rendre visite à sa fille, Stéphanie, étudiante à Stanford. Ce père un peu coincé...
le 25 Janvier 2017 au Cinéma
L'Ascension
« Pour toi, je pourrais gravir l'Everest !» Samy aurait mieux fait de se taire ce jour-là... D'autant que Nadia ne...
le 25 Janvier 2017 au Cinéma
Raid dingue
Johanna Pasquali est une fliquette pas comme les autres. Distraite, rêveuse et maladroite, elle est d'un point de vue...
le 1er Février 2017 au Cinéma
Le Cercle - Rings
Un nouveau chapitre de la franchise culte RING. Une jeune femme s'inquiète pour son petit ami lorsqu' il commence à...
le 1er Février 2017 au Cinéma
Moonlight
Après avoir grandi dans un quartier difficile de Miami, un jeune Noir tente de trouver sa place dans le monde....
le 1er Février 2017 au Cinéma
Sahara
Lassés d'être les souffre-douleurs de leur communauté, Ajar le serpent et son pote Pitt le scorpion décident de tenter...
le 1er Février 2017 au Cinéma
Un Jour dans la vie de Billy Lynn
En 2005, Billy Lynn, un jeune Texan de 19 ans, fait partie d'un régiment d'infanterie victime d'une violente attaque en...
le 1er Février 2017 au Cinéma
Silence
XVIIème siècle, deux prêtres jésuites (Andrew Garfield et Adam Driver) se rendent au Japon pour retrouver leur mentor,...
le 8 Février 2017 au Cinéma
LEGO Batman, Le Film
Les nouvelles aventures du chevalier noir de Gotham...en LEGO® ! Et cette fois-ci face au Joker.
le 8 Février 2017 au Cinéma
Cinquante nuances plus sombres
C'est un Christian blessé qui tente de reconquérir Anastasia. Cette dernière exige un nouveau contrat avant de lui...
le 8 Février 2017 au Cinéma
Seuls
Leila, 16 ans se réveille en retard comme tous les matins. Sauf qu'aujourd'hui il n'y a personne pour la presser. Où...
le 8 Février 2017 au Cinéma
Alibi.com
Greg a fondé une entreprise nommée ALIBI.COM qui crée tout type d'alibi. Avec Augustin son associé, et Medhi son nouvel...
le 15 Février 2017 au Cinéma
Underworld: Blood Wars
Le nouvel opus de la franchise de blockbusters suit la chasseuse de lycans Sélène face aux agressions brutales aussi...
le 15 Février 2017 au Cinéma
John Wick 2
John Wick est forcé de sortir de sa retraite volontaire par un de ses ex-associés qui cherche à prendre le contrôle...
le 22 Février 2017 au Cinéma
Split
Kevin (James McAvoy) a déjà révélé 23 personnalités, avec des attributs physiques différents pour chacune, à sa...
le 22 Février 2017 au Cinéma

© 2004 - 2017 CinEmotions.com (1) - CinEmotions.com est une réalisation de la société Intermédiance Solutions