CinEmotions
Cinéma, Séries TV, DVD & VOD
53 819 films, séries...  761 144 personnalités
Identifiants oubliés ?
rechercher
Affiche Pirates des Caraïbes - La fontaine de jouvence - cliquez pour agrandir

Pirates des Caraïbes - La fontaine de jouvence

Pirates of the Caribbean 4 - On Stranger Tides

2010 - Etats-Unis
 
CinEmotions
Moyenne : 9.81 (1 avis)
Membres
Moyenne : 13.47 (15 avis)
 
 
Sortie France
18
MAI
2011
Acheter sur Amazon.fr pub 9_CDISCOUNT GENERIQUE_visuel003_234x60.gif FNAC
Pirates des Caraïbes - La fontaine de jouvence : photo 1 Pirates des Caraïbes - La fontaine de jouvence : photo 2 Pirates des Caraïbes - La fontaine de jouvence : photo 3 Pirates des Caraïbes - La fontaine de jouvence : photo 4 Pirates des Caraïbes - La fontaine de jouvence : photo 5 Pirates des Caraïbes - La fontaine de jouvence : photo 6 Pirates des Caraïbes - La fontaine de jouvence : photo 7 Pirates des Caraïbes - La fontaine de jouvence : photo 8 Pirates des Caraïbes - La fontaine de jouvence : photo 9
Réalisation :
Auteurs & scénaristes : Ted Elliott (d'après ses personnages) , Terry Rossio (d'après ses personnages) , Tim Powers (d'après son roman) , Stuart Beattie (d'après ses personnages) , Jay Wolpert (d'après ses personnages) et Tim Powers (d'après son roman 'On Stranger Tides' (suggestion))
Comédiens : - - - - - - - - ...suite

Pirates des Caraïbes - La fontaine de jouvence : Synopsis


Accompagne Jack Sparrow dans sa quête de la légendaire fontaine de jouvence. Cette incroyable épopée lui fera découvrir de nouveaux horizons et affronter sirènes et zombies, ainsi que de nouveaux adversaires dont le terrible Barbe Noire.

"Pirates des Caraïbes La Fontaine de Jouvence" des studios Disney, produit par Jerry Bruckheimer et réalisé par Rob Marshall, renoue avec le fun, l'aventure et l'humour qui caractérisent la franchise "Pirates des Caraïbes", mais en plus, ce sera en Disney Digital 3D™. Johnny Depp reprend le rôle mythique du capitaine Jack Sparrow dans un récit bourré d'action qui mélange vérité, trahison, jeunesse et repos éternel. Lorsque Jack croise son 1er amour (Penélope Cruz), il se demande si elle l'aime vraiment, ou s'il s'agit simplement d'une arnaqueuse bien décidée à se servir de lui afin de trouver la légendaire Fontaine de Jouvence. Lorsqu'elle l'oblige à monter à bord du Queen Anne's Revenge, le navire du terrible pirate Barbe-Noire (Ian McShane), Jack ne sait plus ce qu'il doit craindre le plus : le redoutable maître du bateau ou cette femme surgie de son passé...

Geoffrey Rush incarne à nouveau le capitaine ivre de vengeance Hector Barbossa, et Kevin R. McNally est une fois de plus le camarade de longue date de Jack, Joshamee Gibbs. Sam Claflin joue un missionnaire loyal, tandis qu'Astrid Berges-Frisbey est transformée en une mystérieuse sirène.

Pirates des Caraïbes - La fontaine de jouvence : Plus d'infos

Le 18 mai 2011 au cinéma en Disney Digital 3D et IMAX 3D.

Le tournage de Pirates des Caraïbes 4 commencera en juin et se déroulera à Hawaï, en Grande-Bretagne et à Los Angeles.

Pirates des Caraïbes - La fontaine de jouvence : bande annonce et vidéos


Pirates des Caraïbes - La fontaine de jouvence : Critiques et avis

notreavis  Les avis de l'équipe

Un abordage qui manque de souffle. etoiles
Avis proposée par FrancoisBour le 20/05/2011 17:59
Jack Sparrow est à la recherche de la fontaine de Jouvence et attise la curiosité du Roi de Grande-Bretagne, mais aussi et surtout, d’une femme qu’il a connue autrefois. Lorsqu’elle l’oblige à embarquer à bord du Queen Anne’s Revenge, le bateau du terrible pirate Barbe-Noire, Jack ne sait plus ce qu’il doit craindre le plus : le redoutable maître du bateau ou cette femme surgie de son passé... mais s’il veut vivre il doit trouver la fontaine de jouvence.

L’ancien capitaine du Black Pearl est une nouvelle fois à la recherche d’un navire et d’un équipage. Le pirate le plus célèbre du cinéma hollywoodien est de retour pour une quatrième aventure. Après les deux longs métrages précédents ("Le secret du coffre maudit" et "Jusqu'au bout du monde", sorti en 2006 et 2007) qui avaient pris le pari du spectaculaire avec une tempête d’effets spéciaux, la franchise "Pirates des Caraibes" retourne à son premier port d’attache. Changement de navire et renouvellement d’une partie de l’équipage avec le passage par-dessus bord de Gore Verbinski (réalisateur des trois volets précédents) et des acteurs, Orlando Bloom et Keira Knightley, le fameux couple des trois premiers opus de "Pirates des Caraïbes". Les interprètes de William Turner et d’Elizabeth Swann ont décidé d'arrêter leur aventure en mer pour se concentrer sur leurs autres projets. Pour combler ces départs, les producteurs ont fait appel à Rob Marshall (Oscar du meilleur film pour sa comédie musicale "Chicago" en 2002) pour tenir la barre et aux matelots, Penelope Cruz en ex de Jack Sparrow, et Ian McShane ("L’apprenti sorcier", la série "Les Piliers de la Terre") dans la peau du méchant de l’histoire, le pirate le plus infâme qui n’ait jamais vécu : Barbe Noire. Le nouveau couple est composé de la jeune Française Astrid Berges-Frisbey ("La Première étoile", "Un barrage contre le Pacifique" et récemment "La Fille du Puisatier") et du Britannique Sam Claflin (de la série "Les Piliers de la Terr"e lui aussi) pour reprendre le flambeau de la romance. Pour le reste, inutile de changer une équipe qui gagne, de nombreux passagers du précédent navire restent devant la caméra, Johnny Depp et Geoffrey Rush en tête, mais aussi Kevin McNally (Gibbs) et Keith Richards (Teague Sparrow) puis derrière la caméra : l'équipe de scénaristes présente depuis le début (Ted Elliott, Terry Rossio) ainsi que le producteur Jerry Bruckheimer.

Le quatrième volet des aventures de Jack Sparrow semble à la recherche d’une seconde jeunesse et sans doute prouver la véracité de son sous-titre : La Fontaine de Jouvence. À la fin de l’épisode 3, Jack (Johnny Deep) s’était retrouvé en possession d’une carte menant à cette dernière et il était bien décidé à l’atteindre. Le scénario reprend l’idée traditionnelle de la chasse au trésor, qui avait fait le succès du premier volet. Une course effrénée pour atteindre la mythique fontaine avec cette fois à l’horizon, le Queen Anne’s Revenge et son capitaine Barbe Noire (Ian McShane) accompagné de sa fille Angelica (Penelope Cruz). Cette aventure marque aussi le retour aux affaires de l’Empire britannique emmené par le nouveau serviteur de Sa Majesté et désormais corsaire, Hector Barbossa (Geoffrey Rush). L’équipe du film a cherché à se rapprocher de ses origines en reprenant les ingrédients du tout premier long métrage. Plusieurs scènes s’inspirent directement de ce dernier puis les créatures monstrueuses et autres effets spéciaux de grande ampleur ont laissé place aux effets pyrotechniques. La recette qui a fait le succès de la franchise a toujours été une bonne dose d’aventures mêlées à des cascades spectaculaire et surtout un humour significatif. Tout y est…ou presque.
Le voyage vers la fontaine de jouvence se concentre surtout sur les trois capitaines de l’aventure : Sparrow, Barbossa et Barbe Noire. Le premier reste encore et toujours ce fou de Jack quant au second il a certes perdu une jambe, mais certainement pas son aura de vieux loup de mer. L’association de ces deux-là marche toujours aussi bien, Johnny Depp et Geoffrey Rush connaissent bien leurs personnages. Le troisième et mythique capitaine fait une entrée remarquée et apporte sa touche de noirceur au film avec un Ian McShane imposant.

Ce voyage ce veut donc être proche du tout premier opus, mais, la comparaison attire l’attention sur les avaries du navire. Le principal défaut de ce film réside qu’en dehors de ses trois hommes forts, il y a peu de choses à retenir. Penelope Cruz en version féminine de Jack, se démène, mais livre une prestation inégale qui n’arrive pas à faire oublier la complicité et le jeu plein d’humour qui existait entre Jack et Mlle Turner interprétée par Keira Knightley. Et puisqu’il s’agit d’évoquer les histoires de couple, celui de ce volet est relégué dans les cales du navire et s’avère presque inutile. Et ce n’est pas le jeune prêtre interprété par Sam Claflin qui fera oublier le désormais « bankable » Orlando Bloom. Mais l’élément qui manquera le plus aux spectateurs et aux amateurs de la franchise sera sans doute l’humour omniprésent du premier volet. Jack Sparrow est dans le même registre, mais a déjà été plus efficace à l’inverse d’un capitaine Barbossa qui est vraiment mis en avant sur cette aventure. Le regret incontestable se situe dans l’absence de répondant dans ce registre des autres aventuriers face aux personnages récurrents de la franchise.
La fontaine de jouvence a beau avoir le pouvoir de donner l’immortalité, "Pirates des caraïbes" montre qu’il n’est pas facile d’acquérir une seconde jeunesse. Si les aventures de Jack Sparrow semblent inépuisables, force est de constater que cette dernière est loin d’être la plus réussie. Néanmoins, le public est au rendez-vous, car le film a réussi le meilleur démarrage de l’année. Si le succès se confirme, il y a fort à parier que le navire voguera de nouveau sur les mers, mais peut-être faudrait-il envisager un changement de cap. Quant au capitaine aux commandes, ce sera toujours ce bon vieux Jack Sparrow et sa boussole magique.

François Bour.

votreavis  A Votre Avis

Agréable suite ! etoiles
Avis proposée par didom le 20/05/2011 21:08
La franchise PDC, c’est un peu de l’or en barre pour Disney. Une trilogie à succès tirée d’une attraction qui avait déjà fait elle-même le succès du parc d’attraction aux grandes oreilles. En bref, un filon inusable qui ravit grands et petits. Pourtant, bien des gens ont déjà trouvé que 3 Pirates des Caraïbes, c’était trop. D’un point de vue complètement personnel, tout en étant je pense partagé par beaucoup, du Jack Sparrow, j’en redemanderai même au petit dej’… Certes, nous n’avons pas là une œuvre de Kubrick ou autre cinéma Hitchcockien (à remplacer par le nom du réalisateur de votre choix…). Mais en même temps, quand on va voir un PDC, c’est pour passer du bon temps, rire et en prendre plein les yeux et les oreilles, et on le sait. Malheureusement, il manque à ce quatrième opus ce je ne sais quoi qui fait qu’on sort de la salle avec la banane jusqu’aux oreilles.
Au final, à la façon d’un Star Wars, on sent que les studios Disney sont repartis pour une trilogie (soit 6 épisodes en tout mais comme je ne suis vraiment pas certaine qu’on dise une sexologie je m’abstiens….). Ce qui fait que cet épisode en est un de transition seulement, qui nous laisse plein de sentiments contradictoires.
En effet, La Fontaine de Jouvence reprend tout ce qui fait la recette de la franchise, sans les défauts. Logiquement, cela aurait dû donner un très bon film. A l’arrivée, ça laisse surtout un goût amer (goût/recette, vous suivez?)…
Dans les épisodes précédents, le public s’est plaint de l’intrigue trop compliquée et des multiples scénarii qui se mélangeaient et finissaient par partir dans tous les sens. Affaire classée, ici le scénario se résume au titre, soit des pirates dans les Caraïbes qui partent à la recherche de la fontaine de jouvence. Voilà…pas trop dur donc. Ah si, y’a Barbe noir aussi. Et des espagnols qui parlent anglais mais qui sont là pour une raison obscure. Et puis il y a des sirènes aussi.
D’ailleurs, les sirènes sont LA prouesse visuelle de ce PDC. Manque de bol, elles n’ont qu’une scène pour elles, qui selon moi reste la meilleure du film. A ce propos voilà la deuxième contradiction du film : exit ici Orlando Bloom et Keira Knightley, le couple cucul des trois premiers opus. Rob Marshal nous a promis du nouveau. Mais là encore, on prend les mêmes et on recommence…en moins bien. Au moins, les deux premiers étaient drôles. Cette fois ci, le pseudo curé et la sirène ne sont pas vraiment crédibles en tombant amoureux en 15 secondes, et par dessus le marché, ils ne servent pas à grand chose. A la limite, on aurait eu largement plus de plaisir à voir revenir Will et Elizabeth pour battre le fer.
Autre soucis de ce volet, l’action. Certes, les précédents nous en offraient sûrement un peu trop. Mais on a beau dire, la scène de bataille gargantuesque en pleine mer de PDC au bout du monde, elle en jetait. Là, c’est long…trop long. On a l’impression qu’il n’y a de l’action que pour de l’action, hormis la fameuse scène avec les sirènes. Sinon, Rob Marshall enchaîne les scènes en Espagne, en Angleterre et dans les Caraïbes sans vraiment s’attarder sur l’histoire, mais pour remplir son quota de figures techniques, un peu comme au patinage artistique. Par contre, puisqu’il sait mettre en scène les chorégraphies, tout cela est très bien filmé of course. Entre les deux, Jack Sparrow tente de faire du Jack Sparrow.
Mais là encore, déception. Il semblerait que même si « Pirates des Caraïbes » s’appelait en fait « Jack Sparrow en vacances », les gens se presseraient quand même pour voir le film. Quand on va voir PDC, on veut voir du Sparrow. Pourtant, le capitaine Jack n’est pas grand chose sans son équipage. Malheureusement ici, plus de Black pearl, plus de singe, et plus de coups fourrés aux 18 rebondissements. Les seuls rescapés sont donc Sparrow, Barbossa et Gibbs (complètement sous exploité).
Heureusement, Depp incarne toujours aussi bien son Sparrow titubant, et on rigole volontiers à ses blagues et autres manières ou entourloupes de pirate ivre (ne serait-ce qu’à la scène d’ouverture). Mais pas de gros éclats de rire non plus face à ce capitaine omniprésent à l’écran, manque de scénario. Pourtant, Barbe noire aurait pu avoir la carrure d’un Davy Jones, et Ian MacShane incarne le célèbre pirate diabolique à merveille. Heureusement, il nous reste Hector Barbossa, avec un Geoffrey Rush au sommet de son art ! On a plaisir à retrouver la relation floue de haine et d’amitié qui le lie au personnage de Johnny Depp. Le film serait bien fade sans lui !
Tous les deux sont de nouveau aidés par un travail de titan réalisé sur les costumes et les décors. Les plages et les reconstitutions des bateaux restent toujours aussi impressionnantes et sauvent la 3D qui a mon goût aurait été bien plus intéressante sur l’épisode 3, même si elle est très bien réussie il faut l’avouer. Non c’est vrai, ça permet de se rendre compte des formes généreuses de Penelope Cruz…
Là encore, on a toujours eu droit à une figure féminine menaçante dans les précédents films. Ici, Penelope est surtout là pour faire joli (ce qu’elle fait avec brio), puisqu’elle n’a pas énormément de dialogues non plus. Mais ce n’est pas vraiment de sa faute, c’est l’épisode entier qui manque de répliques qui font mouche. Dommage, la relation qu’elle entretient avec un Sparrow plus tendre est intéressante, mais rassurez-vous, il semblerait que nous n’en ayons pas terminé de si tôt avec la belle Angelica…
N’attendez pas trop de ce nouvel opus au risque d’être déçus ! Mais La Fontaine de Jouvence reste toujours agréable à regarder, et on a plaisir à retrouver toute l’équipe et leurs histoires de magie, de piraterie, de femmes et de trahison. Et comme d’habitude, n’oubliez pas de rester jusqu’à la fin du générique pour la scène bonus !

Un bon film d'aventure tout public, mêlant aventures pour les plus petits, et une bonne dose d'humour pour les plus grands. etoiles
Avis proposée par mitoboy le 25/05/2011 16:55
L'humour et le charisme irrésistible du capitaine Jack Sparrow (Johnny Depp) est l'atout majeur du film. Ce quatrième volet nous prouve que la saga est loin de s’essouffler. Après trois premiers films pleins de charme, il revient avec un bon film, et une suite convenue car elle ne surpasse pas les précédentes.
Le scénario est plus limpide et plus captivant que précédents. Le casting est passable : on retrouve Johnny Depp, en pirate élégant et respecté, Pénélope Cruz l'accompagne dans ses aventures, elle joue l'aventurière avec un grand talent, même si elle n'arrive pas à la cheville de Keira Knightley, l'actrice du précédent opus, qui était géniale. Et pour finir, Astrid Bergès-Frisbey aperçue dans "La fille du puisatier", elle joue une séduisante sirène, mais elle est quelquefois hésitante.
Pirate des Caraïbes est une saga désormais culte, qui était beaucoup attendue. Comme dans les précédents films, cet épisode mise sur le spectaculaire et sur la psychologie des personnages. Les scènes spectaculaires sont justement dosées, et les personnages, intéressants. Johnny Depp est comme toujours maladroit, transgressif, mais aussi hilarant. Avec ses allures autant élégantes que grotesques, il s'amuse et nous amuse. Les décors, notamment les paysages, sont de toute beauté, et les couleurs sont splendides.
Pirates des Caraïbes, La fontaine de jouvence est un bon film d'aventure tout public, mêlant aventures pour les plus petits, et une bonne dose d'humour pour les plus grands. Rob Marshall, nouveau metteur en scène se débrouille bien, et arrive à nous surprendre, mais Gore Verbinski convenait beaucoup mieux en réalisateur car son univers, et ses idées sont beaucoup mieux développées. On espère tout de même qu'il réalise la prochaine suite, ce sera certainement plus abouti et plus travaillé.

un divertissement sans grande originalité etoiles
Avis proposée par RENGER le 27/05/2011 17:57
Walt Disney & Jerry Bruckheimer (le producteur) continuent de faire fructifier leur poule aux oeufs d'or avec ce quatrième opus des aventures de Jack Sparrow. Après La Malédiction du Black Pearl (2003), Le Secret du Coffre Maudit (2006) & Jusqu'au Bout du Monde (2007), tous les trois réalisés par Gore Verbinski (Rango - 2011), c'est au tour de Rob Marshall (Mémoires d'une geisha - 2006) de prendre la relève, toujours en compagnie de Johnny Depp, Geoffrey Rush, Kevin McNally & Keith Richards, ajoutez à cela, quelques nouvelles têtes comme Penélope Cruz, Ian McShane et la frenchy Astrid Berges-Frisbey. La Fontaine de Jouvence (2011) est librement inspiré du roman "Sur des mers plus ignorées" de Tim Powers (publié en 1988), mis à part cette information, le film en lui-même n'a rien d'original, tant au niveau de sa structure qu'au niveau de son intrigue et de ses personnages. 140 minutes où tout s'enchaînent à un rythme impressionnant, beaucoup de dialogues, de l'action et de l'aventure digne de n'importe quel blockbuster estival (la recette reste la même), une amourette des plus ridicule (entre un homme d'église courageux et une sirène naïve et fragile), sans oublier les sous-intrigues, bref l'ensemble fini rapidement par devenir lassant (vue la durée excessive du film, il fallait s'en douter). Signalons aussi des décors assez fade (les reconstitution en studio sont flagrante), quant à la 3D relief, sans surprise, elle est clairement d'aucune utilité, puisque le film a été (en partie) tourné 3D relief (seules quelques séquences bénéficient donc réellement de cet apport). Au final, on obtient un divertissement sans grande originalité, l'ensemble étant rapidement prévisible, seul le plaisir de retrouver Johnny Depp dans la peau de Jack Sparrow reste intact. Cependant on craint le pire si Disney confirme le souhait de mettre en route un cinquième et sixième opus.
RENGER Benoît

Pirates des Caraïbes - La fontaine de jouvence : les comédiens

Ian McShane
Ian McShane
Penélope Cruz
Penélope Cruz
Geoffrey Rush
Geoffrey Rush
Sam Claflin © Kaori Suzuki
Sam Claflin
Kevin McNally
Kevin McNally
Astrid Bergès-Frisbey
Astrid Bergès-Frisbey
Roger Allam
Roger Allam
Judi Dench
Judi Dench
Richard Griffiths
Richard Griffiths
Keith Richards © Wild Bunch Distribution
Keith Richards
Steve Evets © Diaphana
Steve Evets
Johnny Depp © johnnydeppweb.com
Johnny Depp
Johnny Depp © johnnydeppweb.com
La vie de Johnny Depp (John Christopher Depp III sur le passeport) a débuté le 9 juin 1963 à Owensboro, dans le Kentucky. Région que ses parents (qui divorceront en 1978) quitteront pour s'installer en Floride. Arrive 1975, année charnière pour le jeune Johnny : pour son anniversaire, sa mère lui offre une guitare. ...suite
Ian McShane
Né à Blackburn (Angleterre), Ian McShane se partage avec succès entre son pays natal et les États-Unis. ...suite
Penélope Cruz
La sensuelle Penélope Cruz est née le 28 avril 1974 à Madrid. Elle étudie trois ans le ballet avec Angela Garrido, et neuf ans la danse au Conservatoire National de Madrid. C'est l'érotomane convaincu Bigas Luna qui la découvre, lors d'un casting pour son sulfureux Les vies de Loulou. ...suite
Geoffrey Rush
Geoffrey Rush a remporté l’Oscar et le Golden Globe du meilleur acteur en 1997 pour Shine de Scott Hicks. ...suite
Astrid Bergès-Frisbey
Née à Barcelone, d’ascendance franco-américaine et catalane, Astrid Bergès-Frisbey vit à Paris. Elle est l’une des jeunes stars les plus prometteuses du cinéma français. On a pu la voir dans La Fille du puisatier , Bruc , Extase , La Première étoile et Un Barrage contre le Pacifique . ...suite
Bronson Webb a joué dans des films tels que Cass , Clubbed , The Disappeared , RockNRolla , SugarHouse , Rabbit Fever , Venus , Mash up , The Lives of the Saints , Kingdom of Heaven et Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban . ...suite
Roger Allam
Acteur renommé de la scène britannique, Roger Allam a reçu à deux reprises le Laurence Olivier Award du meilleur comédien, pour «Money» au Royal National Theatre et pour «Privates on Parade» à la Donmar Warehouse. ...suite
Judi Dench
Lauréate de plus de 25 prix d’interprétation, dont 2 Oscars et 6 British Academy Awards, Dame Judi Dench a obtenu au cours des dernières années le British Academy Award et une citation à l’Oscar pour le rôle-titre d’Iris ; le British Academy Award, le Golden Globe et une citation à l’Oscar pour le rôle de la reine Victoria dans La Dame de Windsor ; ...suite
Richard Griffiths
Richard Griffiths, qui interprète pour la quatrième fois l'oncle brutal d'Harry, est un des acteurs de composition favoris du public anglais, connu pour ses participations à Greystoke, la légende de Tarzan et Les Chariots de feu de Hugh Hudson, Gandhi de Richard Attenborough, La Maîtresse du lieutenant français de Karel Reisz, Superman II L'aventur ...suite
Steve Evets © Diaphana
Steve Evets, 49 ans, se décrit lui-même comme « un acteur payé à la tâche », mais peu d’acteurs ont son parcours. Il confie : « Je suis né dans une famille d’ouvriers de Salford. ...suite

AILLEURS SUR LE WEB


Pirates des Caraïbes - La fontaine de jouvence : Distribution complète

Réalisation
Interprétation
Ecriture
Production
Montage
Photographie
Musique
Costumes
Décors
Casting
Maquillage/coiffure
Direction artistique
Chef décoration
Assistant réalisation

Pirates des Caraïbes - La fontaine de jouvence : Titres internationaux

Pirates des Caraïbes - La fontaine de jouvence  (France)
Pirates of the Caribbean 4 - On Stranger Tides  (Etats-Unis)  (titre original)
Fluch der Karibik 4 - Fremde Gezeiten  (Allemagne)
Pairêtsu obu karibian: Inochi no izumi  (Japon)
A Karib-tenger kalózai: Ismeretlen vizeken  (Hongrie)
Karibu piratai: ant keistu bangu  (Lithuanie)
Pirates des Caraïbes 4  (France)  (premier titre)

Pirates des Caraïbes - La fontaine de jouvence : Distributeur France

Pirates des Caraïbes - La fontaine de jouvence : Sociétés de production

Jerry Bruckheimer Films
Walt Disney Pictures
Nouvelles fiches
Rampage - Hors de contrôle
Primatologue de profession, David Okoye a plus de mal à nouer des liens avec ses semblables qu'avec les singes. Pas...
le 2 Mai 2018 au Cinéma
Action ou vérité
Il y a quatre règles : Quand on t'appelle, c'est ton tour. Tu dis la vérité, sinon tu meurs. Tu fais l'action,...
le 2 Mai 2018 au Cinéma
Mai 68, la belle ouvrage
En dépit des assurances du gouvernement et des consignes d'extrême modération que le préfet de police de Paris Maurice...
Daft Punk Unchained
Le premier film documentaire sur Daft Punk. L'épopée du duo le plus secret du monde. Avec la participation...
Enquête sur une passion
A Vienne, une jeune femme impulsive et un psychanalyste jaloux se déchirent... Avec Art Garfunkel et Harvey Keitel, le...
le 18 Juin 1980 au Cinéma
Harcelée par mon voisin
Installée avec sa mère dans un quartier sûr de la banlieue de Los Angeles, Jodi vit néanmoins dans une angoisse...
Happy Family
Une famille se retrouve changée en monstres par une sorcière.
Box-office Cinéma
du 11 au 17 Avril
Taxi 5
Sylvain Marot, super flic parisien et pilote d'exception, est muté contre son gré à Marseille. L'ex-commissaire Gibert,...
1
1 524 218 entrées cinéma,
1 524 218 cumulées
Pierre Lapin
Le petit lapin préféré des jeunes lecteurs depuis des générations est désormais le héros d'un grand film plein...
2
377 820 entrées cinéma,
873 308 cumulées
Ready Player One
2045. Le monde est au bord du chaos. Les êtres humains se réfugient dans l'OASIS, univers virtuel mis au point par le...
3
360 023 entrées cinéma,
1 719 988 cumulées
Red Sparrow
Une jeune ballerine, dont la carrière est brisée nette après une chute, est recrutée contre sa volonté par les services...
4
231 629 entrées cinéma,
563 592 cumulées
Tout le monde debout
Jocelyn, homme d'affaire en pleine réussite, est un dragueur et un menteur invétéré. Lassé d'être lui-même, il se...
5
192 720 entrées cinéma,
2 221 367 cumulées
Bientôt au Cinéma
Avengers: Infinity War
Les Avengers et leurs alliés devront être prêts à tout sacrifier pour neutraliser le redoutable Thanos avant que son...
le 25 Avril 2018 au Cinéma
La Route sauvage
Charley Thompson a quinze ans et a appris à vivre seul avec un père inconstant. Tout juste arrivé dans l'Oregon, le...
le 25 Avril 2018 au Cinéma
Amoureux de ma femme
Daniel est très amoureux de sa femme, mais il a beaucoup d'imagination et un meilleur ami parfois encombrant. Lorsque...
le 25 Avril 2018 au Cinéma
Une Femme heureuse
Tara est une jeune mère qui vit dans la banlieue de Londres. Femme au foyer, elle passe ses journées à s'occuper de ses...
le 25 Avril 2018 au Cinéma
Les Municipaux - ces héros
Port Vendres est un port magnifique situé en Catalogne française... Magnifique et tellement français : un maire...
le 25 Avril 2018 au Cinéma
Rampage - Hors de contrôle
Primatologue de profession, David Okoye a plus de mal à nouer des liens avec ses semblables qu'avec les singes. Pas...
le 2 Mai 2018 au Cinéma
Otages à Entebbe
1976, un vol Air France de Tel Aviv pour Paris est détourné sur Entebbe, en Ouganda. Les faits qui s'y sont déroulés...
le 2 Mai 2018 au Cinéma
Comme des rois
Joseph ne parvient pas à joindre les deux bouts. Sa petite entreprise d'escroquerie au porte-à-porte, dans laquelle il...
le 2 Mai 2018 au Cinéma
Action ou vérité
Il y a quatre règles : Quand on t'appelle, c'est ton tour. Tu dis la vérité, sinon tu meurs. Tu fais l'action,...
le 2 Mai 2018 au Cinéma
Paul - Apôtre du Christ
Alors que l'empereur Néron règne d'une poigne de fer sur Rome, Paul endure de terribles souffrances, seul dans sa...
le 2 Mai 2018 au Cinéma
Mean Dreams
Après avoir volé un sac contenant de l'argent de la drogue, un garçon de quinze ans s'enfuit avec la fille qu'il aime...
le 9 Mai 2018 au Cinéma
Death Wish
Quand il ne sauve pas des vies, Paul Kersey (Bruce Willis), chirurgien urgentiste, mène une vie de rêve, en famille,...
le 9 Mai 2018 au Cinéma

© 2004 - 2018 CinEmotions.com (1) - CinEmotions.com est une réalisation de la société Intermédiance Solutions