CinEmotions
Cinéma, Séries TV, DVD & VOD
51 896 films, séries...  763 380 personnalités
Identifiants oubliés ?
Inscrivez-vous !
rechercher
Affiche Invictus - cliquez pour agrandir
2008 - Etats-Unis - 2h12
 
CinEmotions
Moyenne : 13.74 (1 avis)
Membres
Moyenne : 15.17 (23 avis)
 
 
Sortie France
13
JAN
2010
 
Invictus 2009 Warner Bros. Entertainment Inc. and Spyglass Entertainment Funding, LLC Invictus 2009 Warner Bros. Entertainment Inc. and Spyglass Entertainment Funding, LLC Invictus 2009 Warner Bros. Entertainment Inc. and Spyglass Entertainment Funding, LLC Invictus 2009 Warner Bros. Entertainment Inc. and Spyglass Entertainment Funding, LLC
Invictus 2009 Warner Bros. Entertainment Inc. and Spyglass Entertainment Funding, LLC Invictus 2009 Warner Bros. Entertainment Inc. and Spyglass Entertainment Funding, LLC Invictus 2009 Warner Bros. Entertainment Inc. and Spyglass Entertainment Funding, LLC Invictus 2009 Warner Bros. Entertainment Inc. and Spyglass Entertainment Funding, LLC
Thématiques : Afrique du Sud - Apartheid - Rugby
espace shopping
Achetez les produits liés à ce film chez nos partenaires
9_CDISCOUNT GENERIQUE_visuel010_468x60.gif
espace shopping

Invictus : Synopsis


1994 - L'élection de Nelson Mandela consacre la fin de l'apartheid, mais l'Afrique du Sud reste une nation profondément divisée sur le plan racial et économique. Pour réconcilier son pays avec lui-même et donner à chaque citoyen un motif de fierté, Mandela fait un pari risqué : présenter la petite équipe sud-africaine de rugby à la Coupe du Monde...

Invictus : bande annonce et vidéos

Invictus : Plus d'infos

«Le sport nous donne le pouvoir de changer le monde, de nous élever et, mieux que tout, de nous rapprocher les uns des autres.» Nelson Mandela

Invictus : Réalisation

Invictus : Comédiens

Morgan Freeman
Morgan Freeman
Matt Damon
Matt Damon

Invictus : Critiques et avis

notreavis  Les avis de l'équipe

Le challenger etoiles
Avis proposée par Frédéric Raes le 18/01/2010 23:03
Un film plein d'émotions, voilà l'exploit qu'a réussi cette fois Clint Eastwood à partir d'un évènement historique, un exploit sportif et une stratégie politique.
Le sport filmé, et le rugby en particulier, n'est pas ma tasse de thé. Ceci dit, filmé par Dirty Harry, ça a forcément de la gueule, même si on connait d'avance le résultat.
Morgan Freeman est véritablement impressionnant en Mabida (nom clanique de Mandela).
Un film positif, qui donne la pêche et redonne (un peu) foi en l'espèce humaine.

votreavis  A Votre Avis

Le doublage aurait du être plus flexible et spontané etoiles
Avis proposée par DrCoulardeau le 07/03/2010 12:03
UN FILM ADMIRABLE D’EMOTION. Pour tous ceux qui ont vécu ces années d’enfer, ce film est un chant à la gloire de l’histoire. Personne, pas même le pire tyran ne peut empêcher l’histoire d’avancer dans le sens où elle seule et ses millions de paramètres l’entrainent. Il faut être un fieffé imbécile pour croire que la majorité raciale de l’Afrique du Sud ne vivrait pas tôt ou tard sa libération. Nelson Mandela n’est que le symbole de cette libération. Il n’en est même pas l’agent. Il a fait seulement ce qu’il fallait faire dès qu’il a eu le pouvoir de faire pour encourager l’histoire dans le cours qu’elle venait de prendre. Son choix, s’il y a eu choix et non seulement la suite logique d’un mouvement réel amplifié par la pensée, a été de choisir le pardon et de collaborer avec le capitaine des Springboks pour créer l’unité nationale dans un rite sportif qui n’échoue jamais quand la victoire est au bout. Ce fut aussi son choix de personnaliser en vue d’humaniser la relation qu’il établissait avec ce capitaine et avec l’équipe entière. En personnalisant ainsi la relation il lui a donné de la chaleur, de l’inspiration et l’empathie nécessaire pour produire l’envie de pardonner chez ceux qui ont été du mauvais côté, pour que la victime pardonne à son geôlier, mais aussi pour que le geôlier pardonne à sa victime les sévices que lui geôlier a fait subir à sa victime. Cela ne peut venir qu’en devenant conscient de la gravité de ces sévices. Le film devient alors admirable car il quitte le simple plan politique, ou historique, pour atteindre le plan de l’âme, de l’esprit, de l’intelligence, des émotions du cœur et du cerveau. Clint Eastwood crée des milliers d’images de ce genre : le petit enfant noir sur les épaules des flics après la victoire, la casquette des Springboks portée par Mandela comme une marque de choix mais aussi comme un symbole de réunification des noirs et des blancs. C’est cette dimension qui frappe notre imaginaire à nous qui avons vécu ces temps-là, avons parfois hébergés des déserteurs des forces spéciales pendant la guerre, traduit des documents de l’ANC pour que le monde les lise, et fait tant de manifestations et de soirées cinéma ou musique ou arts plastiques autour de Mandela que nous ne pouvons que vibrer très profondément à ces images. Quand on a bien regardé ce film on est en droit de se demander si le personnage principal, celui qui est le siège de la transformation la plus dramatique, tragique même, ce n’est pas justement le capitaine de l’équipe des Springboks et non Mandela lui-même. Les deux remarques finales pendant la remise de la coupe sont typique de cet entrecroisé de motivations et de force dramatique et même cathartique : « Merci Pierre pour ce que vous avez fait pour l’Afrique du sud. » « Non, Monsieur le Président, Merci pour ce que vous avez fait pour l’Afrique du Sud. » Dépassement s’il en est des intérêts des uns et des autres pour atteindre le niveau de l’ensemble. Ou encore cette remarque de François au journaliste lui demandant s’il avait été aidé dans sa victoire par le soutien des 63,000 personnes dans le stade, et lui de répondre : « Nous avons été soutenus par 43 millions de Sud-Africains. » Ils n’ont pas fait l’histoire, l’histoire s’est faite, mais ils se sont trouvés dans le sens de l’histoire, ils l’ont assumé et ils l’ont amplifié. Et à ce niveau le film est devenu et devient universel. On oubliera le refus d’Henry Kissinger de soutenir le prisonnier politique Nelson Mandela sous le prétexte que c’était un communiste. Voilà un des détails de l’histoire qui ne restera que perdu dans les pages des encyclopédies.
Dr Jacques COULARDEAU, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, Université Paris 8 Saint Denis, Université Paris 12 Créteil, CEGID Boulogne Billancourt

Eastwood impressionne etoiles
Avis proposée par RENGER le 27/01/2010 22:16
Clint Eastwood ne cesse de nous surprendre, avec Invictus , il adapte le roman de John Carlin et nous raconte comment le nouveau président de l'Afrique du Sud est parvenu à faire gagner la Coupe du Monde de Rugby à son pays. D'amblé, Eastwood impressionne, notamment dans la première demie heure, explorant brièvement la fin de l'apartheid et la libération de Nelson Mandela, ce qui marquera ici, c'est la passation de pouvoir, au moment où les blancs désertent le palais présidentiel pendant que les noirs l'investissent (il en sera de même avec la séquence où les gardes du corps blancs intègrent l'équipe du nouveau président). Situations frappantes, dialogues marquants, alternant sans cesse entre le rire et l'émotion, Eastwood y insuffle une puissance émotionnel évidente. La mise en scène est comme toujours parfaite, les matchs de rugby sont palpitants, la B.O superbe et quant aux acteurs, Matt Damon fait un sans faute et quant à Morgan Freeman, avec un patronyme comme le sien ("homme libre"), qui d’autre que lui pouvait incarner au mieux Nelson Mandela, d’autant plus que les deux hommes se connaissent et se côtoient depuis bon nombres d’années.
RENGER Benoît

[SPOILER] Des frissons pour un grand film ! etoiles
Avis proposée par jpdeg le 15/02/2010 11:42
Beaucoup d'émotion, d'intenses frissons, voilà ce que j'ai ressenti dans la première partie d'Invictus, le dernier film de Clint Eastwood.
Je ne comprends pas les critiques "pisse-froid" que j'ai pu lire au hasard de mes recherches... pas sur Cinémotions, par bonheur !
"Aussi étroit soit le chemin, Bien qu'on m'accuse et qu'on me blâme, Je suis le maître de mon destin, le capitaine de mon âme."
Les derniers vers du poème de William Ernest Henley, intitulé "Invictus", retracent toute la vie de Nelson Mandela, remarquablement interprété par Morgan Freeman. Le film nous montre bien tout le courage et en même temps la solitude de cet homme qui a passé 27 années de sa vie en prison parce qu'il réclamait simplement l'égalité entre tous les êtres humains.
Alors, merci à Clint Eastwood et à toute son équipe de nous montrer cela et de nous faire vibrer à chaque étape remportée par Nelson Mandela contre les extrémistes de tous bords. [SPOILER] La visite de l'équipe des Springboks dans l'île où "Madiba" est resté enfermé toute une partie de sa vie est un grand moment, surtout quand François Pienaar (Matt Damon, excellent), se place dans la cellule et voit le Président privé de liberté et obligé d'accomplir des travaux forcés.
Tout s'enchaîne remarquablement dans ce film qui paraît presque trop court et pendant lequel la bande son nous transporte plus haut que le ballon ovale qui s'en va passer entre les poteaux !!!
Même si les choses n'ont guère progressé depuis en Afrique du Sud, même s'il reste beaucoup à faire, Invictus rend un hommage mérité et nécessaire à Nelson Mandela qui a su utiliser le sport, le rugby bien filmé, pour unifier tout un peuple. C'est beau d'y être arrivé mais c'est très difficile de poursuivre ensuite pour faire disparaître les townships et toute cette pauvreté qui gangrène le monde.

Trop superficiel etoiles
Avis proposée par JIPI le 19/03/2010 17:39
« Invictus » reproduction officielle d’un destin hors du commun se contente d’un déroulement conventionnel, pédagogique bien pensant préférant miser sur l’impact d’une première couche perceptive frisant par moments la naïveté plutôt que d’intercepter et de traiter certaines zones d’ombres certainement présentes.
Aucune prise de risques dans ce restitué historique valeureux mais trop gentillet frisant par moments un roman à l’eau de rose intercalé dans des scènes de rencontres de Rugbys pauvrement filmées.
Difficile dans ces conditions de vibrer dans un contenu ne faisant que dérouler une partition sans flammes se contentant de glorifier le parcours d’un homme exceptionnel sans réellement pénétrer dans les rouages d’une machinerie politique certainement plus complexe que ces images simplistes.

Magnifique récit etoiles
Avis proposée par agua le 01/02/2013 06:49
Clint Eastwood dit que la chose la plus importante dans un film, c'est l'histoire. Il le prouve encore ici avec ce magnifique récit sur l'avènement de Nelson Mendela à la présidence de l'Afrique du Sud et sur le formidable enjeu de la réhabilitation du rugby national pour rapprocher les deux factions si longtemps ennemies, calmer la tension raciale et montrer l'exemple de ce qu'il faut faire pour créer de l'amour là où les Blancs avaient instauré la haine et l'apartheid. La mise en scène est très éloquente et porteuse. La distribution joue le jeu avec une grande efficacité. Et on assiste à la reconstitution du match prestigieux qui vit l'Afrique du Sud se mesurer en finale de la coupe du monde 1995 contre les All Blacks ! Tout est parfaitement réussi de main de maître dans ce film. Y compris bien sûr la réalisation de Clint Eastwood lui-même. A voir absolument.

Invictus : Distribution complète

  Réalisation
 
  Clint Eastwood
  Interprétation
 
  Morgan Freeman   - Nelson Mandela
 
  Matt Damon   - Francois Pienaar
 
  Tony Kgoroge   - Jason Tshabalala
 
  Patrick Mofokeng   - Linga Moonsamy
 
  Matt Stern   - Hendrick Booyens
 
  Julian Lewis Jones   - Etienne Feyder
 
  Adjoa Andoh   - Brenda Mazibuko
 
  Marguerite Wheatley   - Nerine Winter
 
  Leleti Khumalo   - Mary
 
  Patrick Lyster   - M. Pienaar
 
  Penny Downie   - Mme Pinnear
 
  Sibongile Nojila   - Eunice
 
  Bonnie Henna   - Zindzi
 
  Shakes Myeko   - le Ministre du sport
 
  Louis Minnaar   - l'entraîneur de Springbok
 
  Danny Keogh   - le président de la fédération du rugby
 
  Dan Robbertse   - Boer
 
  Robin Smith   - Johan De Villiers
 
  David Dukas   - le Capitaine du 747
 
  Grant Swanby   - le Capitaine adjoint du 747
 
  Josias Moleele   - le peintre
 
  Langley Kirkwood   - George, le garde présidentiel
 
  Grant Roberts   - Ruben Kruger
 
  McNeil Hendricks   - Chester Williams
 
  Graham Lindemann   - Kobus Wiese
 
  Robert Hobbs   - les gardes présidentiels
 
  Melusi Yeni   - les gardes présidentiels
 
  Vuyo Dabula   - les gardes présidentiels
 
  Daniel Hadebe   - les gardes présidentiels
 
  Jodi Botha   - un lycéen
 
  Henie Bosman   - un coach du lycée
 
  Refiloe Mpakanyane   - Jessie
 
  Jakkie Groenewald   - un Policier de Johannesburg
 
  Murray Todd   - un Policier de Johannesburg
 
  Japan Mthembu   - un flic du coin
 
  Albert Maritz   - le manager de Springbok
 
  Sello Motloung   - le docteur de Mandela
 
  Meren Reddy   - le Ministre de l'Environnement
 
  Lida Botha   - Mme Brits
 
  Susan Danford   - Mme Cole
 
  Sylvia Mngxekeza   - Mme Dlamini
 
  James Lithgow   - un militaire néo-zélandais
 
  Malusi Skenjana   - NSC Firebrand
 
  Bart Fouche   - un gardien de prison
 
  Johnny Cicco   - un membre de l'équipe
 
  Wayne Harrison   - un membre de l'équipe
 
  Ashley Taylor   - un membre de l'équipe
 
  Gift Leotlela   - un membre de l'équipe
 
  Kgosi Mongake   - Sipho
 
  Given Stuurman   - les enfants de la township
 
  Vuyolwethu Stevens   - les enfants de la township
 
  Ayabulela Steven   - les enfants de la township
 
  Nambitha Mpumlwana   - l'épouse de Trophy
 
  André Jacobs   - l'annonceur télé
 
  Mark Bown-Davies   - les Springbok
 
  Dale Stephen Dunn   - les Springbok
 
  Scott Eastwood   - les Springbok
 
  Andries Le Grange   - les Springbok
 
  Clive Richard Samuel   - les Springbok
 
  Richard Abrahamse   - les Springbok
 
  Sean Pypers   - les Springbok
 
  Riaan Wolmarans   - les Springbok
 
  Ryan Scott   - les Springbok
 
  Daniel Deon Wessels   - les Springbok
 
  Vaughn Thompson   - les Springbok
 
  Charl Engelbrecht   - les Springbok
 
  Rolf E. Fitschen   - les Springbok (sous le nom Rolf Ernst Fitschen)
 
  Andrew Nel   - les Springbok
 
  Rudi Zandberg   - les Springbok
 
  Abraham Vlok   - les Springbok
 
  Zak Feaunati   - Jonah Lomu
 
  Patrick Walton Jr.   - un entraîneur de Springbok (non crédité)
 
  Matthew Dylan Roberts   - le ministre du cabinet (non crédité)
 
  Sean Michael   - un manager de Springbok (non crédité)
 
  Richard Cohee   - Nelson Mandela (doublure lumière et image)
 
  Ryan Oliver   - les Springbok
  Ecriture
 
  John Carlin   - d'après son livre 'Déjouer l'Ennemi (Playing the Enemy: Nelson Mandela and the Game that Made a Nation)'
 
  Anthony Peckham   - scénario
  Production
 
  Gary Barber   - producteur exécutif
 
  Roger Birnbaum   - producteur exécutif
 
  Clint Eastwood   - producteur
 
  Morgan Freeman   - producteur exécutif
 
  Robert Lorenz   - producteur
 
  Lori McCreary   - producteur
 
  Tim Moore   - producteur exécutif
 
  Mace Neufeld   - producteur
 
  Kel Symons   - co-producteur
 
  Genevieve Hofmeyr   - producteur supervision (Afrique du Sud)
 
  Mark L. Rosen   - producteur consultant
  Montage
 
  Joel Cox   - chef monteur
 
  Gary Roach   - chef monteur
  Photographie
 
  Stephen S. Campanelli   - cadreur / steadicam
 
  Tom Stern   - directeur de la photographie (A.F.C., A.S.C.)
  Musique
 
  Roger Kellaway   - orchestration
 
  Kyle Eastwood
 
  Michael Stevens
  Costumes
 
  Nick Scarano   - chef habilleur
 
  Jayne Forbes   - chef habilleuse (Afrique du Sud)
 
  Deborah Hopper   - chef costumière
  Décors
 
  Michael Sexton   - chef accessoiriste
 
  Leon Van Der Merwe
  Casting
 
  Fiona Weir
  Maquillage/coiffure
 
  Megan Tanner   - chef coiffeuse
 
  Deena Adair   - styliste coiffure Morgan Freeman
 
  Christine Beveridge   - artiste maquillage Matt Damon
 
  Benson David   - styliste coiffure
 
  Natasha du Toit   - maquillage
 
  Raine Edwards   - maquillage
 
  Kay Georgiou   - styliste coiffure Matt Damon
 
  Nancy Hancock   - artiste maquillage Morgan Freeman
 
  Samantha Katzen   - maquillage
 
  Ashley Powell   - technicien prothèses
 
  Nadine Prigge   - chef maquilleuse
 
  Simone Stubbs   - 1ère styliste coiffure
 
  Francesca Van Der Feyst   - styliste coiffure
  Direction artistique
 
  Tom Hannam   - superviseur
 
  Jonathan Hely-Hutchinson
  Chef décoration
 
  James J. Murakami
  Assistant réalisation
 
  Dale Butler   - 2ème assistant
 
  Peter Dress   - 2ème assistant
 
  Donald Murphy   - 1er assistant
 
  Christo van Schalkwyk   - autre 2ème assistant
 
  Trish Wylie   - autre 2ème assistant
 
  Bongani Dlamini   - 3ème assistant
 
  Vuyo Oyiya   - 3ème assistant
 
  Michael Swan   - réalisateur 2ème équipe
 
  Marcelleno Trout   - 3ème assistant
  Son
 
  Gail Carroll-Coe   - sons utilitaires
 
  Flash Deros   - perchman
 
  Walt Martin   - ingénieur du son
 
  Alan Robert Murray   - chef monteur son
 
  James Ashwill   - mixeur bruitages
 
  Bub Asman   - chef monteur son
 
  Michael Botha   - mixeur synchro
 
  William Cawley   - assistant monteur son
 
  Hayden Collow   - enregistreur effets sonores
 
  John T. Cucci   - bruiteur
 
  Barry Donnelly   - enregistrement synchro
 
  Michael Dressel   - superviseur montage bruitages
 
  Richard Duarte   - mixeur bruitages
 
  Juno J. Ellis   - superviseur montage synchro
 
  John P. Fasal   - mixeur effets sonores location
 
  Christopher Flick   - monteur bruitages
 
  Jason King   - monteur effets son
 
  Jonathan Klein   - monteur bruitages
 
  Nicholas Vincent Korda   - monteur synchro
 
  Ryan Murphy   - technicien mixage
 
  Kevin Murray   - assistant monteur son
 
  Rupert Nadeau   - assistant synchro
 
  Stefanie Ng   - mixeur effets sonores mixer location
 
  Dan O'Commell   - bruiteur
 
  Thomas J. O'Connell   - mixeur bruitages
 
  Jacques Pienaar   - câbleur
 
  Tony Pilkington   - ingénieur enregistrement
 
  John T. Reitz   - mixeur
 
  Kira Roessler   - monteur dialogues
 
  Gregg Rudloff   - mixeur
 
  Curt Schulkey   - monteur dialogues
 
  Chris Ward   - mixeur effets sonores location
 
  Bryan O. Watkins   - monteur effets son
 
  Hugo Weng   - monteur dialogues
 
  Byron Wilson   - monteur dialogues
 
  Katy Wood   - superviseur montage dialogues
 
  Ryan Young   - enregistrement synchro
  Effets spéciaux
 
  Adam Horton   - technicien
 
  Cordell McQueen   - superviseur
 
  Wesley Barnard   - technicien
 
  Tyrell Kemlo   - technicien
 
  Dominic V. Ruiz   - technicien
  Effets visuels
 
  Michael Owens   - superviseur
  Direction de production
 
  Tim Moore   - directeur de production
 
  Janine van Assen   - superviseur production étrangère
 
  Beetle Van Graan   - régisseur
  Autres postes
 
  Cordell McQueen   - chef cascadeur (Afrique du Sud)
 
  Tyrell Kemlo   - cascadeur
 
  Wesley Barnard   - cascadeur
 
  Philip Notununu   - cascadeur
 
  Mable Lawson-McCrary   - scripte

Invictus : Titres internationaux

Invictus  (France)
The Human Factor  (Etats-Unis)  (premier titre)

Invictus : Distributeur France

Invictus : Sociétés de production

Mace Neufeld Productions
Malpaso Productions
Revelations Entertainment
Spyglass Entertainment
Warner Bros. Pictures (presents)

AILLEURS SUR LE WEB

Box-office Cinéma
du 23 au 29 Novembre
Les Animaux fantastiques
1926. Norbert Dragonneau rentre à peine d'un périple à travers le monde où il a répertorié un bestiaire extraordinaire...
1
861 681 entrées cinéma,
2 282 082 cumulées
Alliés
Casablanca 1942. Au service du contre-espionnage allié, l'agent Max Vatan (Brad Pitt) rencontre la résistante française...
2
463 630 entrées cinéma,
463 630 cumulées
La Fille de Brest
Dans son hôpital de Brest, une pneumologue découvre un lien direct entre des morts suspectes et la prise d'un...
3
167 114 entrées cinéma,
167 114 cumulées
Les Têtes de l'emploi
Stéphane, Cathy et Thierry sont les meilleurs employés de l'Agence pour l'Emploi de leur ville. Mais leurs résultats...
4
129 363 entrées cinéma,
368 140 cumulées
Inferno
Le réalisateur oscarisé Ron Howard retrouve l'univers de l'écrivain à succès Dan Brown (Da Vinci Code) pour porter à...
5
120 565 entrées cinéma,
795 072 cumulées
Bientôt au Cinéma
Rogue One: A Star Wars Story
Situé entre les épisodes III et IV de la saga Star Wars, ce spin-off racontera comment un commando rebelle se lance...
le 14 Décembre 2016 au Cinéma
Ballerina
Félicie est une jeune orpheline bretonne qui n'a qu'une passion : la danse. Avec son meilleur ami Victor qui aimerait...
le 14 Décembre 2016 au Cinéma
Personal Shopper
Maureen, une jeune américaine à Paris, s'occupe de la garde-robe d'une célébrité. C'est un travail qu'elle n'aime...
le 14 Décembre 2016 au Cinéma
Manchester by the Sea
Manchester by the Sea raconte l'histoire de la famille Chandler, famille de classe ouvrière du Massachusetts. Après la...
le 14 Décembre 2016 au Cinéma
Cigarettes et chocolat chaud
Denis Patar est un père aimant mais débordé qui se débat seul avec l'éducation de ses filles, Janine 13 ans et Mercredi...
le 14 Décembre 2016 au Cinéma
Assassin's Creed
Grâce à une technologie révolutionnaire qui révèle la mémoire génétique, Callum Lynch revit les aventures de son...
le 21 Décembre 2016 au Cinéma
Joyeux bordel !
A la tête de l'entreprise familiale, Carole (Jennifer Aniston) menace de fermer la branche dirigée par son frère fêtard...
le 21 Décembre 2016 au Cinéma
Le Coeur en braille
Marie est une adolescente passionnée de violoncelle et très douée à l'école. Victor est un garçon sympathique,...
le 28 Décembre 2016 au Cinéma
Passengers
Plongés dans un profond sommeil artificiel, Aurora (Jennifer Lawrence) et Jim (Chris Pratt) se sont embarqués pour un...
le 28 Décembre 2016 au Cinéma
American Pastoral
L'Amérique des années 60. Autrefois champion de sport de son lycée, Seymour Levov, dit « le Suédois », est devenu un...
le 28 Décembre 2016 au Cinéma
Your Name
Mitsuha, adolescente coincée dans une famille traditionnelle, rêve de quitter ses montagnes natales pour découvrir la...
le 28 Décembre 2016 au Cinéma
Quelques minutes après minuit
Conor (Lewis MacDougall) a de plus en plus de difficultés à faire face à la maladie de sa mère (Felicity Jones), à...
le 4 Janvier 2017 au Cinéma
Nocturnal Animals
Susan, galeriste à Los Angeles (Amy Adams) mène une vie bien rangée à la limite de la monotonie, délaissée par son...
le 4 Janvier 2017 au Cinéma
La Grande Muraille
THE GREAT WALL réalisé par Zhang Yimou, raconte l'ultime combat qu'une faction armée d'élite livre au nom de l'humanité...
le 11 Janvier 2017 au Cinéma
La La Land
Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions. De son côté,...
le 25 Janvier 2017 au Cinéma
Rings
Un nouveau chapitre de la franchise culte RING. Une jeune femme s'inquiète pour son petit ami lorsqu' il commence à...
le 1er Février 2017 au Cinéma
Moonlight
le 1er Février 2017 au Cinéma
LEGO Batman, Le Film
Les nouvelles aventures du chevalier noir de Gotham...en LEGO® ! Et cette fois-ci face au Joker.
le 8 Février 2017 au Cinéma

© 2004 - 2016 CinEmotions.com (1) - CinEmotions.com est une réalisation de la société Intermédiance Solutions