CinEmotions

Cinéma,

Séries TV,

DVD & VOD

51 474 films, séries...  757 636 personnalités
Identifiants oubliés ?
Inscrivez-vous !
rechercher
Drop Down Menu
2012 - Etats-Unis - 1h38
Biographie/Drame
 
CinEmotions
Moyenne : 10 (2 avis)
Membres
Moyenne : 13 (9 avis)
 
 
Sortie France
0

 
espace shopping
Achetez les produits liés à ce film chez nos partenaires
Acheter sur Amazon.fr pub Cdiscount FNAC
marqueur FNAC
espace shopping

Norman Bates va au cinéma.
critique proposée par Camille Moreau
978 lectures

Schizophrène, taxidermiste et tueur en série, je sortais d' « Hitchcock » sans trop savoir quoi en penser. Il me révoltait d'un côté et m'amusait de l'autre, il n'avait rien de passionnant et pourtant je n'ai pas détaché les yeux de l'écran une seconde. Confus, je n'en ai rien manger de la soirée. Je levais les yeux et vis ma chouette qui me regardait. J'essayais de lui en parler mais comme elle ne répondait pas, j'ai entamé une conversation avec ma mère. Maman ? Maman ? Qu'en penses-tu ?


Anthony Hopkins: Nominé aux Oscars pour une interprétation déplorable, l'acteur du "Silence des Agneaux" s'est transformé en Hitch-pâte à crêpe, mou et grumeleux, s'autorisant une scène d'hystérie lors du tournage purement inventée uniquement pour le contraste, transformant l'homme en monstre stéréotypé.


Scarlett Johansson: Splendide dans son rôle de Janet Leigh bien qu'un peu « naïve et nunuche ». Scarlett crève l'écran comme toujours et on l'imaginerait bien sous notre douche!


Alma Hitchcock: Le but de ce film est de révéler l'importance de la femme d'Hitchcock dans sa carrière, chose admise depuis déjà longtemps. L'embellissement d'Alma à l'écran "l'héroïse" au détriment de son mari, petit garçon perdu. Cette femme si forte se laisse aller dans le cliché d'une aventure d'adolescente en bord de mer et c'est ceci, donc l'adultère et la jalousie ensuite déclenchée, qui serait le fondement de "Psycho", autrement dit que ce film relèverait lui aussi du cliché. Consternant.


Sympa: Le problème de ce film est que malgré tout, il est sympa. On ne s'y ennuie pas alors que rien ne se passe. Peut-être est-ce simplement que ce biopic touche l'histoire du cinéma, ce qui le rend plus attachant à mes yeux que l'Angleterre de "La Dame de Fer", deux films somme toute assez similaires qui prouvent que la vague des biopics devrait cesser.


Ed Gei:. Plus ridicule encore, les apparitions du fameux tueur américain ayant inspiré (entre autres) les personnages d'Hannibal Lecter et de Norman Bates. Ce dernier ouvre le film par un coup de pelle, qui rappelle celui d'Anthony Perkins à la fin de « Psycho 2 », et apparaît à plusieurs reprises à Hitch lors de rêves ou de visions. En associant Ed Gein et Hitchcock, Sacha Gervasi fait à nouveau du réalisateur de « Psycho » un véritable monstre, une énigme humainement impénétrable, quelque chose relevant de l'inhumain.


Le faux-biopic: Hitchcock est un faux-biopic, il n'explique ni la vie ni l’œuvre d'Alfred Hitchcock mais se concentre sur des spéculations qui lient l'art à l'amour. Ce n'est clairement pas Hitchcock au travail. Certains détails sont même affligeants et induisent en erreur le spectateur : où est passé Patricia, la fille des Hitchcock ? Un oubli pour nous faire croire encore une fois à l'inhumanité du réalisateur.


La fin: La scène de la première au cinéma est tout de même un beau moment. Hitch entrouvre la porte pour espionner la réaction des spectateurs mais lorsque la scène de la douche commence il la ferme et se laisse emporter comme un chef d'orchestre à la fois par les cris du public et la musique stridente de Bernard Hermann. Pour la 1re fois du film, Hitch est devenu attendrissant.


Le titre: Le film aurait mieux fait de s'appeler Hitch, mais c'était déjà pris (!)


L’épilogue: Comme dans certaines bandes-annonces ou les épisodes d' « Alfred Hitchcock Presents », Hitch nous parle face caméra pour conclure le film avec l'humour qui a fait sa réputation, un oiseau à l'épaule lançant un dernier clin d’œil du maître. Jolie conclusion. Pour l'originalité et le point de vue pertinent, on attendra encore...

Camille Moreau.


 

Critique Hitchcock

: Réagissez à cette critique
AILLEURS SUR LE WEB
CONTENU VIDEO RECOMMANDE
Cinéma : Box-office du 17 au 23 Aout

La vie d'un appartement en ville ne commence véritablement qu'après le départ de ses propriétaires bipèdes à l'école ou...
1
422 001 entrées cinéma,
2 613 282 cumulées

Il y a maintenant presque 20 ans, après l'annonce de l'assassinat de son père par un groupe terroriste, un jeune et...
2
388 941 entrées cinéma,
997 432 cumulées

"STAR TREK SANS LIMITES”, le nouvel épisode très attendu de la franchise à succès créée par Gene Roddenberry et...
3
344 813 entrées cinéma,
344 813 cumulées

Ce commando, qui oeuvre pour une agence secrète du gouvernement, est une unité d'agents paramilitaires spécialisée dans...
4
332 281 entrées cinéma,
1 879 183 cumulées

Depuis de longues années, M. Meacham, un vieux sculpteur sur bois, régale les enfants du coin avec ses histoires sur un...
5
287 349 entrées cinéma,
287 349 cumulées

© 2004 - 2016 CinEmotions.com (2) CinEmotions.com est une réalisation de la société Intermédiance Solutions