CinEmotions
Cinéma, Séries TV, DVD & VOD
53 216 films, séries...  743 841 personnalités
Identifiants oubliés ?
Inscrivez-vous !
rechercher
Affiche Buena Vista Social Club: Adios - cliquez pour agrandir
2017 - Cuba/Etats-Unis - 1h50
 
CinEmotions
Pas encore noté
Membres
Pas encore noté
 
 
Sortie France
26
JUIL
2017
Acheter sur Amazon.fr pub 9_CDISCOUNT GENERIQUE_visuel003_234x60.gif FNAC
Buena Vista Social Club: Adios : photo 1 Buena Vista Social Club: Adios : photo 2 Buena Vista Social Club: Adios : photo 3 Buena Vista Social Club: Adios : photo 4 Buena Vista Social Club: Adios : photo 5 Buena Vista Social Club: Adios : photo 6 Buena Vista Social Club: Adios : photo 7 Buena Vista Social Club: Adios : photo 8 Buena Vista Social Club: Adios : photo 9
Réalisation :
Comédiens : - - et ...suite

Buena Vista Social Club: Adios : Synopsis


Les musiciens du Buena Vista Social Club ont fait découvrir au monde entier la vitalité de la culture cubaine grâce à leur emblématique album de 1997 sorti chez World Circuit Records, et à travers le documentaire de Wim Wenders nommé à l'Oscar BUENA VISTA SOCIAL CLUB.

BUENA VISTA SOCIAL CLUB : ADIOS retrace aujourd'hui le parcours du groupe dans la captivante histoire musicale de Cuba, tandis que ses membres reviennent sur leurs remarquables carrières et les extraordinaires circonstances qui les ont réunis.

Buena Vista Social Club: Adios : bande annonce et vidéos

Buena Vista Social Club: Adios : Plus d'infos

UN HOMMAGE À L'ESSENCE DE CUBA

En musique, l'improvisation est source de magie, et comme elle est au coeur de la musique cubaine, il n'est pas étonnant que la spontanéité soit à l'origine de la formidable histoire du Buena Vista Social Club.

Tout a commencé en 1996, lorsque le producteur de disques Nick Gold, le producteur et guitariste Ry Cooder et le leader du groupe Juan De Marcos González se retrouvèrent à La Havane pour enregistrer un album aux sonorités à la fois cubaines et africaines. Le projet n'aboutit pas parce que les musiciens africains ne purent être présents, mais une nouvelle idée vit le jour : recréer les mélodies cubaines traditionnelles du son (base de la salsa) des années 1930, 1940 et 1950 avec leurs interprètes originaux.

Un groupe de maestros du genre fut spécialement réuni. La plupart d'entre eux étaient alors à la retraite, à l'image d'Ibrahim Ferrer qui avait abandonné sa carrière de chanteur et cirait des chaussures pour joindre les deux bouts, ou du célèbre pianiste Rubén González qui n'avait plus joué depuis que des termites s'étaient attaqués à son instrument plusieurs années auparavant. Une par une, d'autres incroyables légendes de la musique cubaine rejoignirent la formation : Eliades Ochoa, Omara Portuondo, Barbarito Torres, Guajiro Mirabal, Compay Segundo, Manuel Galbán, Cachaíto López... Le Buena Vista Social Club était né, et la magie créée lors de ces sessions improvisées, grâce aux chansons évocatrices et émouvantes d'une époque oubliée, a fait sensation dans le monde entier.
La productrice Christine Cowin déclare : « Cet album a changé la vie de nombre de ces musiciens. J'adore le caractère improvisé des premières sessions d'enregistrement et la facilité avec laquelle cela s'est fait. C'était le signe qu'ils étaient tous au sommet de leur art et que ce projet était une évidence. »
Mais BUENA VISTA SOCIAL CLUB : ADIOS révèle que ce projet, aussi déterminant soit-il, n'a été que l'un des nombreux moments clés qui ont façonné les longues et prolifiques carrières de ces artistes. Le producteur Zak Kilberg explique : « La musique et la culture cubaines sont indissociables, si bien qu'à travers leur musique, ces artistes partagent également leur incroyable histoire. On découvre ainsi un siècle de l'histoire de Cuba telle qu'ils l'ont vécue. »


Les racines musicales de la plupart des membres du groupe remontent à l'enfance. Né en 1907, Compay Segundo a travaillé dans une fabrique de cigares pour financer son voyage pour La Havane, où il a créé le légendaire duo de son Los Compadres. Enfant, la légende de la guajira Eliades Ochoa gagnait sa vie en jouant de la guitare dans les maisons closes autour de Santiago. Omara Portuondo a quant à elle appris le boléro classique « Veinte Años » à quatre ans, sur les genoux de son père.

passé de l'île, des mélodies aux sonorités africaines et espagnoles aux rythmes des jazz-clubs de La Havane, en passant par les paroles improvisées des sessions de descarga . Leurs reprises de ces classiques sont devenues emblématiques et ont provoqué un regain d'intérêt pour la culture cubaine. Zak Kilberg déclare : « Les membres du Buena Vista Social Club sont à bien des égards les gardiens de la musique cubaine traditionnelle, car ils maintiennent non seulement en vie ce style de musique mais le font en plus connaître à l'international. »

Le film revient sur le succès inattendu de l'album de 1997, sa victoire aux Grammy Awards, et les tournées solos et collectives qui ont suivi, au cours desquelles le public est tombé sous le charme du Buena Vista Social Club – de leur musique enivrante mais aussi de leurs personnalités exubérantes. Christine Cowin confie : « En apprenant à connaître ces individus et leurs histoires, j'ai été frappée par le sens de l'humour, la sagesse et la dignité dont ils ont fait preuve au fil de leurs longues carrières, mais aussi par le fait que l'âge n'a rien enlevé à leur passion pour la musique. »
Zak Kilberg ajoute : « Certains de ces musiciens ont vécu 60, 70 ou 80 ans – 90 dans le cas de Compay Segundo – avant de connaître le succès international que leur a apporté le Buena Vista Social Club. Leur histoire recèle un optimisme rare et incroyable. »

Cet optimisme s'est matérialisé lors de l'ultime tournée internationale de l'Orquesta Buena Vista Social Club, avec des spectacles ayant fait salle comble et un concert spécial donné à la Maison Blanche à l'occasion duquel le Président Obama a déclaré : « Depuis près de vingt ans, ce groupe est le symbole des liens solides qui unissent le peuple américain au peuple cubain ; des liens d'amitié, culturels et bien entendu musicaux. »

À travers cette représentation et les portraits révélateurs de ces artistes, le film illustre l'extraordinaire capacité de la musique à transcender le temps, le langage et les frontières.

AILLEURS SUR LE WEB


Buena Vista Social Club: Adios : Distribution complète

Réalisation
Interprétation
Production
Montage
Photographie
Son
Direction de production

Buena Vista Social Club: Adios : Titres internationaux

Buena Vista Social Club: Adios  (France)

Buena Vista Social Club: Adios : Distributeur France

Buena Vista Social Club: Adios : Sociétés de production

Blink TV
Broad Green Pictures
Convergent Media
Producciones de la 5ta Avenida (service production)
Box-office Cinéma
du 11 au 17 Octobre
Kingsman : Le Cercle d'or
KINGSMAN, l'élite du renseignement britannique en costume trois pièces, fait face à une menace sans précédent. Alors...
1
641 173 entrées cinéma,
641 173 cumulées
Le Sens de la fête
Max est traiteur depuis trente ans. Des fêtes il en a organisé des centaines, il est même un peu au bout du parcours....
2
432 321 entrées cinéma,
1 240 865 cumulées
L'Ecole buissonnière
Paris 1930. Paul n'a toujours eu qu'un seul et même horizon : les hauts murs de l'orphelinat, sévère bâtisse de la...
3
351 303 entrées cinéma,
351 303 cumulées
Blade Runner 2049
En 2049, la société est fragilisée par les nombreuses tensions entre les humains et leurs esclaves créés par...
4
262 900 entrées cinéma,
807 408 cumulées
Coexister
Sous la pression de sa patronne, un producteur de musique à la dérive décide de monter un groupe constitué d'un rabbin,...
5
243 818 entrées cinéma,
243 818 cumulées
Bientôt au Cinéma
L'Expérience interdite - Flatliners
Pour découvrir ce qui se passe après la mort, cinq étudiants en médecine se lancent dans une expérience aussi...
le 22 Novembre 2017 au Cinéma
Madame
Anne (Toni Colette) et Bob (Harvey Keitel), un couple d'américains fortunés récemment installé à Paris, s'apprêtent à...
le 22 Novembre 2017 au Cinéma
Le Brio
Neïla Salah a grandi à Créteil et rêve de devenir avocate. Inscrite à la grande université parisienne d'Assas, elle se...
le 22 Novembre 2017 au Cinéma
Battle of the Sexes
D'après une histoire vraie. 1972, Billie Jean King, championne de tennis, titulaire de trois titres du Grand Chelem,...
le 22 Novembre 2017 au Cinéma
La Promesse
1922, dans les derniers jours de l'Empire Ottoman. Un journaliste américain et un étudiant en médecine se disputent les...
le 29 Novembre 2017 au Cinéma
Le Bonhomme de neige
Lorsque le détective d'une section d'élite (Michael Fassbender) enquête sur la disparition d'une victime lors des...
le 29 Novembre 2017 au Cinéma
Paddington 2
Dans la suite tant attendue du film familial au succès mondial, on retrouve un Paddington heureux, bien installé dans...
le 6 Décembre 2017 au Cinéma
Bienvenue à Suburbicon
Suburbicon est une paisible petite ville résidentielle aux maisons abordables et aux pelouses impeccablement...
le 6 Décembre 2017 au Cinéma
Stars 80 - la suite
Quatre ans maintenant que Stars 80 remplit les salles, le burn out n'est pas loin... Les chanteurs partent pour une...
le 6 Décembre 2017 au Cinéma
Star Wars : Les derniers Jedi
le 13 Décembre 2017 au Cinéma
La Promesse de l'aube
« Avec l'amour maternel, la vie vous fait à l'aube une promesse qu'elle ne tient jamais » De son enfance en Pologne à...
le 20 Décembre 2017 au Cinéma
Wonder
August Pullman, un petit garçon né avec une malformation du visage qui l'a empêché jusqu'à présent d'aller normalement...
le 20 Décembre 2017 au Cinéma
Tout l'argent du monde
Rome, 1973. Des hommes masqués kidnappent Paul (Charlie Plummer), le petit-fils de J. Paul Getty (Kevin Spacey), un...
le 27 Décembre 2017 au Cinéma

© 2004 - 2017 CinEmotions.com (1) - CinEmotions.com est une réalisation de la société Intermédiance Solutions