CinEmotions
Cinéma, Séries TV, DVD & VOD
53 216 films, séries...  743 841 personnalités
Identifiants oubliés ?
Inscrivez-vous !
rechercher
La Grande Muraille - retour à la page d'accueil

La Grande Muraille

The Great Wall

2016 - Chine/Etats-Unis - 1h44
 
CinEmotions
Moyenne : 12.76 (1 avis)
Membres
Moyenne : 12.75 (8 avis)
 
 
Sortie France
11
JAN
2017
 
La Grande Muraille UNIVERSAL PICTURES INTERNATIONAL FRANCE La Grande Muraille UNIVERSAL PICTURES INTERNATIONAL FRANCE La Grande Muraille UNIVERSAL PICTURES INTERNATIONAL FRANCE La Grande Muraille UNIVERSAL PICTURES INTERNATIONAL FRANCE
La Grande Muraille UNIVERSAL PICTURES INTERNATIONAL FRANCE La Grande Muraille UNIVERSAL PICTURES INTERNATIONAL FRANCE La Grande Muraille UNIVERSAL PICTURES INTERNATIONAL FRANCE La Grande Muraille UNIVERSAL PICTURES INTERNATIONAL FRANCE
Thématiques : Chine
La Grande Muraille : Notes de production

PIERRE PAR PIERRE : LA CONSTRUCTION DU FILM

9 Janvier 2017 - 390 lectures
Le film se déroule dans une Chine fantasmée durant le règne de la Dynastie Song, aux alentours du XIIe siècle, durant lequel le pays aurait érigé la Grande Muraille pour se défendre des TaoTei, créatures mythologiques monstrueuses dont les hordes déferlent tous le soixante ans de la Montagne de Jade, massacrant les armées pour se nourrir d’êtres humains.

Le producteur du film et président de Legendary Pictures, Thomas Tull a toujours été impressionné par le fait que la Grande Muraille de Chine soit l’unique construction humaine visible depuis l’espace. Cette structure suscitait une question qu’il soupçonnait commune à tout un chacun : « à quel genre d’attaque ce mur a-t-il bien pu être destiné ? » Il n’en fallait pas moins pour que son imagination ne s’emballe et ne crée des créatures aussi terribles que fantastiques, qu’il s’était juré de porter un jour à l’écran. Au cours de leur travail de recherche, les scénaristes de LA GRANDE MURAILLE ont découvert l’existence, des Taoties, ces créatures mythologiques très populaires en Chine. Dans ‘Shan-hai Jing,’ un livre de contes chinois millénaire, elles sont décrites comme perpétuellement affamées, si bien que quand il n’y a plus rien, ou plus personne à se mettre sous la dent, elles se dévorent elles-mêmes.

Dans l’esprit d’une collaboration qui avait déjà fait recette en 2012 avec l’ouverture d’une branche de Legendary à Tokyo, et le travail effectué sur PACIFIC RIM (Guillermo Del Toro, 2013), l’idée de se servir de légendes locales avec un traitement international semblait parfaitement convenir à l’exploitation de la plus massive des merveilles du monde.

Et qui mieux que Zhang Yimou, réalisateur des films mythiques tels que HERO (2002), ou LE SECRET DES POIGNARDS VOLANTS (2003), films qui ont connu un succès planétaire retentissant, pour faire d’un scénario avec une intrigue basée sur une mythologie asiatique, un film tous publics époustouflant.

La Grande Muraille est un symbole très fort de l’identité chinoise, ainsi que de sa spiritualité : elle est la mémoire de leurs traditions et de leur sang. Dans le film, il a voulu conserver cet aspect de garant de la paix et du patriotisme. Il nous explique : « cela a beau être un film fantastique avec des monstres, il n’en reste pas moins symbolique tout simplement de l’équilibre du monde, et un moyen de faire partager ma culture, mon pays, avec le monde entier. Le travail de recherche que nous avons fait avec les Américains nous a permis de véhiculer des idées et des valeurs qui nous sont propres et pourtant communes à l’humanité entière. Selon nous les Taoties sont synonymes d’insatiabilité, c’est l’avidité de l’être humain qui les a fait naître, et ce sont eux qui nous dévorent. Ce qui m’a intéressé, c’est la perspective américaine d’un de nos mythes fondateurs. Cela amène une distance, un angle de vue inédit. Nous avons travaillé en étroite collaboration afin que nos perspectives s’accordent pour aboutir à une oeuvre compréhensible aussi bien par les Occidentaux que par les Orientaux.
C’est un film de genre, qui comporte un ensemble de règles à respecter dans un souci de crédibilité. Ainsi nous avons rendu le plus réaliste possible l’univers des humains afin que le spectateur puisse s’identifier à ses valeurs, et limité le fantastique aux créatures. L’homme s’en sort grâce à des valeurs et des outils humains, ce sont eux qui font sa grandeur, à l’image de la Grande Muraille de Chine qui a été construite à la sueur du front, pierre par pierre.»

La Grande Muraille : autres notres de production

AU COEUR DE LA MURAILLE : LA TRAME DU FILM
L’histoire de LA GRANDE MURAILLE se déroule au nord de la Chine, à une époque très lointaine. William Garin (Matt Damon) est un mercenaire à la tête d’un petit groupe de guerriers abîmés par la vie, une bande de déserteurs uniquement motivés par la richesse et la gloire. L’un d’eux, un français nommé Bouchard, n’a qu’une idée en tête : trouver de la poudre explosive afin de mettre un terme à leur errance. Cette poudre à canon, si rare et si chère, était alors le Saint Graal de la guerre, un trésor pour l’acquisition duquel certains étaient prêts à tout.   lire la suite...
521 lectures
L’HUMANITÉ DE LA MURAILLE : QUAND L’OCCIDENT REJOINT L’ORIENT
ZHANG YIMOU
C’est un des plus grands réalisateurs au monde et il est rompu aux grosses productions dans son pays. Mais travailler pour Hollywood impliquait une méthode de travail drastiquement différente, en plus d’une collaboration linguistique ardue. Il n’a pas hésité à épouser les codes cinématographiques occidentaux afin que le monde entier puisse aisément comprendre la culture traditionnelle chinoise.
  lire la suite...
379 lectures
LA MISE EN PLACE DE LA MURAILLE : UN TOURNAGE COLOSSAL
LES INTÉRIEURS
PÉKIN : Le tournage a duré 5 mois et commencé le 30 mars 2015 à Pékin, dans les studios de La CFG (China Film Group). Sous la direction de JOHN MYRHE, responsable des décors récompensé deux fois aux Oscars, pour CHICAGO (Rob Marshall, 2002) et LES MÉMOIRES D’UNE GEISHA (Rob Marshall, 2005), ont été construits les décors intérieurs à la Muraille, le Grand Hall, le Tribunal de la Forteresse, L’Antre du Savoir du stratège, et le Palais Impérial rouge et or.
  lire la suite...
1299 lectures
ARMER UN EMPIRE : L’ARTILLERIE DE LA MURAILLE
L’ATELIER WETA s’est chargé de la construction de chaque accessoire. Le moindre chariot, la moindre épée…tout jusqu’à la vaisselle, passait par les mains d’artisans locaux incroyablement doués. Et ce à une échelle incroyable avec par exemple 1000 poteries construites pour une simple scène de diner…   lire la suite...
321 lectures
UN MÉLANGE D’ÈRES ET DE CULTURES : LES COSTUMES
MAYES RUBEO, la créatrice des costumes a à son actif des films aussi prestigieux que APOCALYPTO (Mel Gibson, 2007), AVATAR (James Cameron, 2009), ou WARCRAFT (Duncan Jones, 2016). Elle a créé les costumes d’une armée entière pour des centaines de figurants, et pourtant RIEN n’a été laissé au hasard.   lire la suite...
352 lectures
UNE MENACE INCONCEVABLE : LES TAOTEI
PHIL BRENAN le directeur des effets spéciaux a donné le jour aux monstres mythologiques du film. Selon la légende, du dragon naquirent 9 fils, dont le plus vorace était le TaoTei. Si ce monstre est communément représenté dans l’iconographie de la culture chinoise, en revanche c’est la première fois qu’il prend vie dans un film.   lire la suite...
512 lectures

La Grande Muraille : bande annonce et vidéos

AILLEURS SUR LE WEB


© 2004 - 2017 CinEmotions.com (1) - CinEmotions.com est une réalisation de la société Intermédiance Solutions