CinEmotions
Cinéma, Séries TV, DVD & VOD
53 216 films, séries...  743 841 personnalités
Identifiants oubliés ?
Inscrivez-vous !
rechercher
La Grande Muraille - retour à la page d'accueil

La Grande Muraille

The Great Wall

2016 - Chine/Etats-Unis - 1h44
 
CinEmotions
Moyenne : 12.76 (1 avis)
Membres
Moyenne : 12.75 (8 avis)
 
 
Sortie France
11
JAN
2017
 
La Grande Muraille UNIVERSAL PICTURES INTERNATIONAL FRANCE La Grande Muraille UNIVERSAL PICTURES INTERNATIONAL FRANCE La Grande Muraille UNIVERSAL PICTURES INTERNATIONAL FRANCE La Grande Muraille UNIVERSAL PICTURES INTERNATIONAL FRANCE
La Grande Muraille UNIVERSAL PICTURES INTERNATIONAL FRANCE La Grande Muraille UNIVERSAL PICTURES INTERNATIONAL FRANCE La Grande Muraille UNIVERSAL PICTURES INTERNATIONAL FRANCE La Grande Muraille UNIVERSAL PICTURES INTERNATIONAL FRANCE
Thématiques : Chine
La Grande Muraille : Notes de production

UN MÉLANGE D’ÈRES ET DE CULTURES : LES COSTUMES

9 Janvier 2017 - 352 lectures
MAYES RUBEO, la créatrice des costumes a à son actif des films aussi prestigieux que APOCALYPTO (Mel Gibson, 2007), AVATAR (James Cameron, 2009), ou WARCRAFT (Duncan Jones, 2016). Elle a créé les costumes d’une armée entière pour des centaines de figurants, et pourtant RIEN n’a été laissé au hasard. Elle nous explique s’être documentée très précisément à l’aide de documents historiques de la Chine du XIIe siècle, mais la dimension fantastique du film lui a permis de laisser libre cours à son imagination pour ne pas simplement recréer, mais réinventer une garde-robe en adéquation avec l’esprit du film.

C’est ainsi qu’elle a ajouté des petits détails qui ajoutent au caractère international et fantastique de la lecture du film, comme autant de clefs permettant aux Occidentaux de pouvoir s’identifier plus facilement à la culture chinoise du XII° siècle, et par là même d’adhérer de manière fluide à l’univers du film. Son équipe composée de près de 75 artisans s’est attelée à la confection des 18 pièces spécifiques composant une seule armure : du heaume aux protections pour les épaules, les avants bras, les cuisses et les jambes et bien sûr les chausses.

L’Empereur : parmi toutes ses créations, le bijou du film est assurément le costume à l’effigie du dragon qu’il est le seul à pouvoir porter. Cette pièce unique est une véritable oeuvre d’art, brodée et sertie à la main avec un soin tout particulier, de pierre semi-précieuses et de métaux, afin de donner à ce très jeune empereur une constance et une apparence idolâtrée et surprotégée.

Les mercenaires : leurs costumes étaient constitués de pièces hétéroclites représentatives de leurs errances, de leurs expériences et de leur dextérité au combat.
Ballard : son costume devait traduire une fusion entre l’Orient et l’Occident, résultat du temps passé au sein d’une autre culture.

Les armures de l’Ordre Sans Nom : soit 863 armures, destinées aux 40 personnages parlants et leurs doublures cascades, ont été assemblées à l’atelier chinois BARONG, avec lequel Zhang Yimou avait maintes fois collaboré lors de ses précédents films, soit 13 140 éléments de costumes.

Le Stratège Wang : étant plus une tête pensante qu’un soldat il était important de le distinguer, tout en gardant avec son plastron l’idée d’une aptitude au combat, un peu comme un scientifique avec un gilet pare-balles, un intellectuel concentré sur les réalités de l’affrontement qu’il prépare.

Les grues : la conception du costume de Lin Mae a peut-être été la plus complexe afin de rester aérien, féminin, guerrier tout en étant en fait un véritable camouflage afin que les TaoTei la confondent, elle et ses voltigeuses, avec le ciel dont elles tombent littéralement.

Les ours : le général Shao et la faction dont il est originaire sont vêtus de noir et son costume est un mélange de différents costumes traditionnels guerriers de l’époque. Il est à l’image de l’animal totem de sa faction, l’ours brun.

Les Aigles : le rouge était la couleur préférée de Zhang Yimou et les archers la faction la plus suivie à l’écran car c’est celle que rejoint Garin.

Les cerfs : ils sont eux en pourpre, une couleur vive et pourtant sombre, d’origine animale et évoquant la mort, comme une force de frappe venue de l’obscurité aussi menaçante, puissante que rapide à l’image de leurs destriers.

La Grande Muraille : autres notres de production

AU COEUR DE LA MURAILLE : LA TRAME DU FILM
L’histoire de LA GRANDE MURAILLE se déroule au nord de la Chine, à une époque très lointaine. William Garin (Matt Damon) est un mercenaire à la tête d’un petit groupe de guerriers abîmés par la vie, une bande de déserteurs uniquement motivés par la richesse et la gloire. L’un d’eux, un français nommé Bouchard, n’a qu’une idée en tête : trouver de la poudre explosive afin de mettre un terme à leur errance. Cette poudre à canon, si rare et si chère, était alors le Saint Graal de la guerre, un trésor pour l’acquisition duquel certains étaient prêts à tout.   lire la suite...
521 lectures
PIERRE PAR PIERRE : LA CONSTRUCTION DU FILM
Le film se déroule dans une Chine fantasmée durant le règne de la Dynastie Song, aux alentours du XIIe siècle, durant lequel le pays aurait érigé la Grande Muraille pour se défendre des TaoTei, créatures mythologiques monstrueuses dont les hordes déferlent tous le soixante ans de la Montagne de Jade, massacrant les armées pour se nourrir d’êtres humains.   lire la suite...
391 lectures
L’HUMANITÉ DE LA MURAILLE : QUAND L’OCCIDENT REJOINT L’ORIENT
ZHANG YIMOU
C’est un des plus grands réalisateurs au monde et il est rompu aux grosses productions dans son pays. Mais travailler pour Hollywood impliquait une méthode de travail drastiquement différente, en plus d’une collaboration linguistique ardue. Il n’a pas hésité à épouser les codes cinématographiques occidentaux afin que le monde entier puisse aisément comprendre la culture traditionnelle chinoise.
  lire la suite...
379 lectures
LA MISE EN PLACE DE LA MURAILLE : UN TOURNAGE COLOSSAL
LES INTÉRIEURS
PÉKIN : Le tournage a duré 5 mois et commencé le 30 mars 2015 à Pékin, dans les studios de La CFG (China Film Group). Sous la direction de JOHN MYRHE, responsable des décors récompensé deux fois aux Oscars, pour CHICAGO (Rob Marshall, 2002) et LES MÉMOIRES D’UNE GEISHA (Rob Marshall, 2005), ont été construits les décors intérieurs à la Muraille, le Grand Hall, le Tribunal de la Forteresse, L’Antre du Savoir du stratège, et le Palais Impérial rouge et or.
  lire la suite...
1300 lectures
ARMER UN EMPIRE : L’ARTILLERIE DE LA MURAILLE
L’ATELIER WETA s’est chargé de la construction de chaque accessoire. Le moindre chariot, la moindre épée…tout jusqu’à la vaisselle, passait par les mains d’artisans locaux incroyablement doués. Et ce à une échelle incroyable avec par exemple 1000 poteries construites pour une simple scène de diner…   lire la suite...
321 lectures
UNE MENACE INCONCEVABLE : LES TAOTEI
PHIL BRENAN le directeur des effets spéciaux a donné le jour aux monstres mythologiques du film. Selon la légende, du dragon naquirent 9 fils, dont le plus vorace était le TaoTei. Si ce monstre est communément représenté dans l’iconographie de la culture chinoise, en revanche c’est la première fois qu’il prend vie dans un film.   lire la suite...
513 lectures

La Grande Muraille : bande annonce et vidéos

AILLEURS SUR LE WEB


© 2004 - 2017 CinEmotions.com (1) - CinEmotions.com est une réalisation de la société Intermédiance Solutions