CinEmotions
Cinéma, Séries TV, DVD & VOD
53 222 films, séries...  744 095 personnalités
Identifiants oubliés ?
Inscrivez-vous !
rechercher
Amazon Black Friday Week
Affiche La Machine à explorer le temps - cliquez pour agrandir
2002 - Etats-Unis - 1h35
 
CinEmotions
Moyenne : 9 (2 avis)
Membres
Moyenne : 14.6 (20 avis)
 
 
Sortie France
27
MARS
2002
Acheter sur Amazon.fr pub 9_CDISCOUNT GENERIQUE_visuel003_234x60.gif FNAC
Réalisation : et
Auteurs & scénaristes : David Duncan (premier scénario) , H.G. Wells (d'après son roman) et John Logan (scénario)
Comédiens : - - - - - - - - ...suite

La Machine à explorer le temps : Synopsis


A New York, en 1895, le docteur Alexander Hartdege, qui enseigne les mathématiques et la mécanique à l'Université de Columbia, s'apprête à se marier avec sa compagne. Mais lorsque celle-ci se fait assassiner dans un parc mal éclairé, il refuse d'accepter la triste réalité. Il construit alors une machine à voyager dans le temps pour empêcher qu'un tel acte se produise.
Découvrant qu'on ne peut changer comme on le désire le destin, Alexander fait un saut dans le futur et s'arrête en 2005. Là, il assiste à la colonisation de la Lune et à la destruction de la Grosse Pomme suite à une pluie de débris sélénites. Puis, transporté en 802 701, il fait la rencontre des Morlocks, une espèce mutante qui vit sous terre et qui ne tarde pas à le pourchasser.

La Machine à explorer le temps : bande annonce et vidéos


La Machine à explorer le temps : Critiques et avis

notreavis  Les avis de l'équipe

Le chef d'oeuvre d'H.G. Wells au goût du jour etoiles
Avis proposée par Frédéric Raes le 21/10/2003 14:50
En effet, à mon sens, Guy Pearce est difficilement crédible dans un rôle à costume, s'étant fabriqué une collection de personnages modernes jusqu'à ce jour. Le film n'en est pas complètement raté pour autant. Phyllida Law et Mark Addy sont parfaits, ainsi qu'Orlando Jones et la superbe et inconnue jusque là Samantha Mumba. Les effets spéciaux sont très réussis, bien que ceux de la version de 1960 avaient placé la barre très haut. Seul Jeremy Irons, que l'on retrouve depuis quelques temps dans des petits rôles de méchants (aurait-il des impôts négligés à payer), semble plutôt ridicule en surhomme du futur, unique représentant de l'espèce d'en bas, espèce qu'il aurait peut-être fallu rendre un peu plus consistante à mon sens afin d'étoffer la fin, le scénario les ayant passablement évincés et la fin étant largement baclée à mon goût, comme si l'équipe du film s'apercevait subitement que les délais impartis ont été dépassés, et qu'il fallait malgré tout trouver une fin en toute hâte.
Après la version très réussie de George Pal, ce remake était-t-il vraiment nécessaire ? Il m'est d'avis que non...

votreavis  A Votre Avis

"C'était ma maison..." etoiles
Avis proposée par jasonbehr le 14/03/2005 17:20
Je ne suis absolument pas d’accord avec l’avis précédent.
je suis un inconditionnel de la version de 1960 que j’ai dû voir une bonne trentaine de fois depuis les années 70.
Depuis la fin des années 70, je collectionne tout ce qui concerne « The Time Machine » de George Pal.
Lorsque j’ai su qu’un remake se préparait avec l’arrière petit fils de H.G.Wells :Simon Wells, j’étais très enthousiaste.
Avec l’évolution des effets spéciaux, je m’attendais à quelque chose de grandiose.
Quand on voit ce qu’ils avaient réussi en 1960…
Le résultat m’a transporté d’émotion quand on pense aux difficultés du tournage avec changement de réalisateur en cours de route et remontage du film…
D’abord l’acteur Guy Pearce est parfait pour prendre la relève de Rod Taylor :
il a le physique idéal et est habité par son rôle. Sa voix française était très belle.
Ensuite, on découvre très rapidement dans le récit ce qui nous intéresse le plus = la fabuleuse machine…
Et on pousse le levier...
Les différents voyages avec la roseraie qui grimpe à toute allure autour de la maison… puis la demeure qui disparaît pour être remplacée par un building… et ainsi de suite et on monte jusqu’à la lune… c’est époustouflant !
Ensuite, un détail m’a choqué : lorsque l’inventeur se réveille chez les Elois,
il ne demande pas : « où est ma machine ? »… c’est la première chose que l’on se serait demandé, non ?
Certes, le costume de Jeremy Irons est déconcertant et un peu folklorique.
Orlando Jones apporte une touche d’humour et Samantha Mumba joue correctement son rôle… de toutes façons, elle n’est pas le personnage principal de l’histoire…
J’ai été bouleversé par la scène finale qui montre le parallèle avec l’époque de 1899, lorsque Guy Pearce explique: « là, c’était mon jardin, mon laboratoire, ma bibliothèque…c’était ma maison… »..
Il faut rajouter que la musique composée par un musicien peu connu, est absolument magnifique…
Alors, certes même si ce remake n’égale pas la dimension poétique de l’original (mais était-ce possible ?), il mérite le respect des fans de « Time Machine ».
Car il est magnifique et m’a transporté d’émotion…
Je l’ai vu deux fois en salle en 2002.
Et s’il était resté plus longtemps à l’affiche, j’aurai continué… je voulais remonter dans la machine…
Allez voir mon exposé sur le film original,
si le cœur vous dit de remonter dans... ma machine….

un remake regrettable etoiles
Avis proposée par RENGER le 06/06/2009 15:05
Encore un remake US qui n’aurait jamais du voir le jour ! Cette nouvelle version est un gâchis en comparaison à son original, véritable chef d’œuvre de la science-fiction.
Premier long-métrage pour Simon Wells (qui n’est autre que l’arrière petit-fils d'H.G. Wells, l'auteur du roman sur lequel est adapté le film).
Grand habitué des films d’animation, il s’essaie pour la première fois à un film en prises de vues réelles avec un classique du fantastique, grossière erreur de sa part car la tache n’était pas simple et à la vue du résultat, on ne comprend vraiment pas pourquoi Hollywood a signé pour une œuvre pareille.
Le scénario ayant été modifié, la mise en scène bâcle ou expédie quelques moments intéressants au profit d’une histoire inintéressante et dénuée de logique (d’où l’amputation de 15 minutes par rapport à l’œuvre originale).
Quant aux acteurs, on atteint le pire avec Guy Pearce dans le rôle titre, accompagné par Samantha Mumba (qui n’est pas actrice mais chanteuse et donc, c’est son premier film), mais la palme de la représentation catastrophique revient à Jeremy Irons, grimé en vieillard albinos cadavérique.
Bref, un remake regrettable auquel on conseil vivement de ne voir que l’original, à savoir celle de 1961, réalisée par George Pal.
RENGER Benoît

La Machine à explorer le temps : les comédiens

Mark Addy
Mark Addy
Jeremy Irons
Jeremy Irons
Sienna Guillory
Sienna Guillory
Samantha Mumba
Samantha Mumba
Doug Jones
Doug Jones
Orlando Jones
Orlando Jones
Guy Pearce
Guy Pearce
Guy Pearce
Né en Angleterre, Guy Pearce part vivre en Australie dès l’âge de trois ans. À onze ans, il se produit déjà sur les planches d’un théâtre amateur, à seize, il remporte un concours local de body-building. ...suite
Mark Addy
Mark Addy est connu pour son rôle dans le film anglais The Full Monty - Le Grand jeu, qui a connu un énorme succès – il incarnait Dave, personnage timide et introverti. Sa filmographie comprend aussi Le Tour du monde en 80 jours , Heartlands , Le Purificateur, et Chevalier avec Heath Ledger. ...suite
Jeremy Irons
Jeremy Irons est né le 19 septembre 1948 à Cowes, en Grande-Bretagne. Il commence par jouer au théâtre au Bristol Old Vic, puis à Londres dans Godspell, où il incarne saint Jean-Baptiste. ...suite
Doug Jones
Le plus jeune d’une famille de quatre enfants, Doug Jones, qui mesure 1m92, est né le 24 mai 1960 à Indianapolis aux Etats-Unis. Il fait sa scolarité à la Bishop Catard High School puis à la Ball State University d’Indianapolis, d’où il ressort diplômé en télécommunications et en théâtre. ...suite

AILLEURS SUR LE WEB


La Machine à explorer le temps : Distribution complète

Réalisation
Interprétation
Ecriture
Production
Montage
Photographie
Musique
Costumes
Décors
Casting
Maquillage/coiffure
Direction artistique
Chef décoration
Assistant réalisation
Son
Effets spéciaux
Autres postes

La Machine à explorer le temps : Titres internationaux

La Machine à explorer le temps  (France)
The Time Machine  (Etats-Unis)  (titre original)
The Time machine - Dove vorresti andare?  (Italie)
Aikakone  (Finlande)
La Máquina del tiempo  (Espagne)
A Máquina do Tempo  (Portugal)
A Máquina do Tempo  (Brésil)
La Máquina del tiempo  (Argentine)
Az Idögép  (Hongrie)
Masina timpului  (Roumanie)
Wehikul czasu  (Pologne)
La Máquina del tiempo  (Pérou)
Vremeplov  (Serbie)
La Machine à explorer le temps  (Québec)

La Machine à explorer le temps : Distributeur France

La Machine à explorer le temps : Sociétés de production

Arnold Leibovit Entertainment
DreamWorks SKG [us]
Parkes/MacDonald [us]
Warner Bros. [us]
Box-office Cinéma
du 11 au 17 Octobre
Kingsman : Le Cercle d'or
KINGSMAN, l'élite du renseignement britannique en costume trois pièces, fait face à une menace sans précédent. Alors...
1
641 173 entrées cinéma,
641 173 cumulées
Le Sens de la fête
Max est traiteur depuis trente ans. Des fêtes il en a organisé des centaines, il est même un peu au bout du parcours....
2
432 321 entrées cinéma,
1 240 865 cumulées
L'Ecole buissonnière
Paris 1930. Paul n'a toujours eu qu'un seul et même horizon : les hauts murs de l'orphelinat, sévère bâtisse de la...
3
351 303 entrées cinéma,
351 303 cumulées
Blade Runner 2049
En 2049, la société est fragilisée par les nombreuses tensions entre les humains et leurs esclaves créés par...
4
262 900 entrées cinéma,
807 408 cumulées
Coexister
Sous la pression de sa patronne, un producteur de musique à la dérive décide de monter un groupe constitué d'un rabbin,...
5
243 818 entrées cinéma,
243 818 cumulées
Bientôt au Cinéma
La Promesse
1922, dans les derniers jours de l'Empire Ottoman. Un journaliste américain et un étudiant en médecine se disputent les...
le 29 Novembre 2017 au Cinéma
Le Bonhomme de neige
Lorsque le détective d'une section d'élite (Michael Fassbender) enquête sur la disparition d'une victime lors des...
le 29 Novembre 2017 au Cinéma
Paddington 2
Dans la suite tant attendue du film familial au succès mondial, on retrouve un Paddington heureux, bien installé dans...
le 6 Décembre 2017 au Cinéma
Bienvenue à Suburbicon
Suburbicon est une paisible petite ville résidentielle aux maisons abordables et aux pelouses impeccablement...
le 6 Décembre 2017 au Cinéma
Stars 80 - la suite
Quatre ans maintenant que Stars 80 remplit les salles, le burn out n'est pas loin... Les chanteurs partent pour une...
le 6 Décembre 2017 au Cinéma
Star Wars : Les derniers Jedi
le 13 Décembre 2017 au Cinéma
La Promesse de l'aube
« Avec l'amour maternel, la vie vous fait à l'aube une promesse qu'elle ne tient jamais » De son enfance en Pologne à...
le 20 Décembre 2017 au Cinéma
Wonder
August Pullman, un petit garçon né avec une malformation du visage qui l'a empêché jusqu'à présent d'aller normalement...
le 20 Décembre 2017 au Cinéma
Tout l'argent du monde
Rome, 1973. Des hommes masqués kidnappent Paul (Charlie Plummer), le petit-fils de J. Paul Getty (Kevin Spacey), un...
le 27 Décembre 2017 au Cinéma
Black Panther
Après les événements qui se sont déroulés dans Captain America : Civil War, T'Challa revient chez lui prendre sa place...
le 14 Février 2018 au Cinéma
Un Raccourci dans le temps
Une jeune fille cherche son père disparu, scientifique travaillant pour le gouvernement sur le projet d'un "tesseract"....
le 14 Mars 2018 au Cinéma
Solo: A Star Wars Story
Spin-off de la saga Star Wars centré sur la jeunesse d'Han Solo, avant sa rencontre avec Luke Skywalker et Obi-Wan...
le 23 Mai 2018 au Cinéma

© 2004 - 2017 CinEmotions.com (1) - CinEmotions.com est une réalisation de la société Intermédiance Solutions