CinEmotions
Cinéma, Séries TV, DVD & VOD
52 737 films, séries...  736 023 personnalités
Identifiants oubliés ?
Inscrivez-vous !
rechercher
Affiche La Mécanique de l'ombre - cliquez pour agrandir
2016 - France/Belgique - 1h33
 
CinEmotions
Pas encore noté
Membres
Moyenne : 10.25 (4 avis)
 
 
Sortie France
11
JAN
2017
 
La Mécanique de l'ombre © OCEAN FILMS La Mécanique de l'ombre © OCEAN FILMS La Mécanique de l'ombre © OCEAN FILMS La Mécanique de l'ombre © OCEAN FILMS
La Mécanique de l'ombre © OCEAN FILMS La Mécanique de l'ombre © OCEAN FILMS La Mécanique de l'ombre © OCEAN FILMS La Mécanique de l'ombre © OCEAN FILMS
espace shopping
Acheter sur Amazon.fr pub 9_CDISCOUNT GENERIQUE_visuel003_234x60.gif FNACmarqueur FNAC
espace shopping

La Mécanique de l'ombre : Synopsis


Deux ans après un « burn-out », Duval est toujours au chômage. Contacté par un homme d'affaire énigmatique, il se voit proposer un travail simple et bien rémunéré : retranscrire des écoutes téléphoniques. Aux abois financièrement, Duval accepte sans s'interroger sur la finalité de l'organisation qui l'emploie. Précipité au cœur d'un complot politique, il doit affronter la mécanique brutale du monde souterrain des services secrets.

La Mécanique de l'ombre : bande annonce et vidéos

La Mécanique de l'ombre : Plus d'infos

QUESTIONS A FRANÇOIS CLUZET

Qu'est-ce qui vous a donné envie de tourner dans La Mécanique de l'ombre ?
C'est la conjugaison de trois éléments : un scénario très abouti, très détaillé, comme une espèce de partition parfaite; la personnalité de Thomas Kruithof, quelqu'un de très investi dans son projet ; et puis, comme à chaque fois, les partenaires : si l'on nous dit avec qui l'on va jouer, et que ce sont des gens que l'on admire, eh bien on fonce ! J'aime passer de la comédie au drame, du drame à la comédie. Ce personnage quasiment muet, encaissant les chocs, me plaisait beaucoup.

Comment définiriez-vous votre personnage ?
Il est fragilisé, presque détruit. Il a fait un burn-out, il est comme on peut être quand on a perdu son emploi. Il a été broyé par la société, comme beaucoup de gens : un supérieur mal intentionné, dans une entreprise, vous détruit parce qu'il exige de vous un travail impossible à accomplir. Sans doute a-t-il toujours été fragile. Un grain de sable a suffi à le détruire. C'est un personnage « château de cartes »...
Ensuite, il a sauté sur cette mystérieuse proposition de travail. Attractive, parce que bien rémunérée, et surtout parce que le plus douloureux c'est l'inactivité. Il ne sait pas où il a mis les pieds. Mais il va se révéler face à cette violence, il va refuser d'être instrumentalisé. Puisqu'il ne peut compter sur personne, il doit développer en lui-même une force inattendue.

Comment vous êtes-vous préparé au rôle ?
J'ai ma petite méthode. Je lis le script de nombreuses fois, j'apprends les dialogues. Et après, j'abandonne tout. Mon cerveau a bien préparé l'instrument qui est mon corps. Le cerveau dicte à l'instrument que, dans trois semaines, il y aura cette scène d'émotion, et l'instrument s'y prépare. Je n'aime pas trop jouer, j'aime ressentir, vivre. Je me méfie de la notion de jeu, cela peut conduire vers une forme de cabotinage. Au dernier moment, sur le tournage, la tête ne joue plus, c'est le corps qui est prêt. Je me laisse vivre, à l'écoute de mes partenaires.
On a quand même beaucoup travaillé. Il y avait des passages où le personnage est très intériorisé, quasi inhibé, il fallait remplir ces zones-là. Heureusement, Thomas Kruithof était intarissable sur le personnage. Même pendant le tournage, dès qu'on avait une question, il avait réponse à tout : il avait passé beaucoup de temps à polir son script. C'était bluffant pour un premier film.
De mon côté, j'ai pensé au personnage du Pigeon, le roman de Patrick Suskind : l'histoire d'un type qui travaille comme guichetier dans une banque, qui a une vie tout à fait rangée. Et puis un matin, en partant, il oublie de fermer la fenêtre. A son retour, il y a un pigeon dans sa chambre et ce pigeon va le mettre face à sa solitude. Il y a aussi une dimension tragique dans ce personnage.

C'est plus dur de jouer un personnage mutique ?
Non, ce qui est compliqué, plus largement, c'est de refuser la maîtrise. De s'abandonner. Ne rien faire mais vivre dans la situation. On demande à un acteur d'avoir la conviction que le personnage vit une situation, ce n'est pas très compliqué. Vos partenaires vous dirigent, a fortiori quand le personnage est entièrement manipulé.
La meilleure définition de l'acteur est de Marivaux : celui qui fait semblant de faire semblant. Donc, pour moi, c'est vivre. L'interprète est quelqu'un qui apporte de la vie. Une vie plus physiologique que mentale : il ne s'agit pas d'apporter un point de vue, c'est plus simple que ça, il faut le coeur battant, le sang dans les veines. La vie, et puis c'est tout.
Mon personnage devait taper à la machine. Des gens très professionnels sont venus chez moi pour m'y préparer, c'était très scolaire, ça m'a effrayé. J'ai demandé à Thomas Kruithof : combien y aura-t-il de plans sur moi où l'on verra que je tape et en même temps le résultat sur la feuille ? « Aucun ». Alors on a arrêté les cours intensifs, qui ne m'auraient rien apporté. L'un des passages les plus forts à jouer, c'est quand il entend sa propre voix. Là encore, la maitrise n'apporterait rien, c'est de la pure réception : d'abord, être surpris ; se dire : « mais c'est moi qui parle... » ; et puis comprendre : « donc, on nous écoute... »
Il faut jouer la succession de ces moments, les découper presque seconde par seconde.

QUESTIONS AU REALISATEUR THOMAS KRUITHOF

Quel a été votre parcours avant ce film ?
Je n'ai pas fait d'école de cinéma. Je suis de cette génération de cinéphiles des années 80 biberonnés à la vidéo, mon école a été de voir et de revoir des films. Tout en faisant un autre métier, il m'arrivait de commencer de temps à autre à écrire des embryons d'histoire, sans les mener bien loin. Mais avec cette histoire-là, j'ai eu pour la première fois l'impression que je saurais en faire un scénario, et en étant persuadé, ou en me persuadant, que je saurais le réaliser...
J'ai interrompu l'écriture pour tourner mon court-métrage, Rétention, en 2013, et j'ai fini le scénario avec le vécu que m'avait apporté ce tournage. Si Rétention était au plus près d'un problème de société, sa narration était déjà celle d'un thriller. De la même manière, si La Mécanique de l'Ombre est un film de suspense, le film n'en reste pas moins connecté avec l'histoire politique de notre pays et ses « affaires ». Et puis les deux films ont surtout en commun de raconter la lutte d'un individu seul contre un système. Ce type d'histoire m'a toujours fasciné.

A quelles affaires pensiez-vous ?
Il n'est pas forcément nécessaire de les connaître pour apprécier le film. Mais la toile de fond du récit s'inspire librement de plusieurs crises ou complots, avérés ou supposés, qui ont eu lieu en France ces trente dernières années : la crise des otages du Liban dans les années 80, les carnets de Takieddine. Et plus largement le soupçon d'instrumentalisation des services secrets à des fins politiques qui flotte dans l'actualité du pays.

A titre personnel, pourquoi cet intérêt pour l'espionnage ?
J'ai toujours été un grand amateur de romans d'espionnage, notamment ceux de John Le Carré, et aussi du cinéma de complot. J'étais aussi un auditeur passionné de Rendez-vous avec X sur France Inter, une émission qui racontait l'histoire secrète des grandes affaires politico-judiciaires. L'espionnage regorge de situations humaines conflictuelles et passionnantes. L'infiltration, le secret, la manipulation, sont par essence très cinématographiques.
Mais surtout, de la même manière que le genre policier permet d'aborder des problèmes sociaux, le film d'espionnage donne un cadre pour parler de l'état du monde et des coulisses du pouvoir. Et vu la période de tension politique et géopolitique que nous vivons, et les questions et les peurs que nous avons tous, j'imagine que, comme durant la Guerre Froide, l'espionnage va revenir en force au cinéma, à la télévision, et en littérature.

Comment le projet est-il né ?
J'avais envie de raconter la trajectoire d'un employé parfait, d'un homme qui respecte scrupuleusement les ordres et qui plonge dans le monde souterrain des services secrets et des réseaux politiques. Je voulais montrer un monde opaque à travers le regard d'un subalterne, tout en bas de l'échelle d'une organisation dont il ne connaît pas la finalité. À l'origine, j'ai eu l'idée que le personnage principal effectue le travail d'espionnage le plus laborieux que je puisse imaginer. Ses tâches sont encadrées par des règles de sécurité proches de l'absurde. Il fait son travail sans se poser de questions. Quand, tout d'un coup, les événements prennent une nouvelle tournure, il va longtemps baisser la tête.

(Interview extraite des éléments presse)

La Mécanique de l'ombre : les comédiens

François Cluzet
François Cluzet
Denis Podalydès
Denis Podalydès
Sami Bouajila
Sami Bouajila
Simon Abkarian
Simon Abkarian
Jean-Marie Winling © Mars Distribution
Jean-Marie Winling
Denis Podalydès
40 longs métrages, 8 téléfilms ou séries télé et 3 scénarii. La littérature fait partie de ses premières amours. Après avoir suivi des études de lettres il s’inscrit au Cours Florent, puis réussit le concours d’entrée au Conservatoire. Il joue pour la première fois au cinéma à 26 ans. ...suite
Sami Bouajila
Né à Grenoble en 1966, où ses parents, d'origine tunisienne, s'étaient installés quelque temps auparavant, Sami Bouajila découvre le cinéma aux côtés de son père, puis, décidé à devenir comédien, effectue deux années au Conservatoire Régional de sa ville avant d'enchaîner sur le Centre Dramatique de Saint-Etienne. ...suite
Simon Abkarian
Né à Paris en 1962, Simon Abkarian passe son enfance au Liban avant de revenir à Paris en 1977. Il part ensuite à Los Angeles et travaille dans une compagnie de théâtre arménienne sous la direction de Gerald Papazian. Il étudie assidûment la danse traditionnelle des contrées de l’Europe de l’Est. ...suite
Au théâtre, ce comédien Belge interprète de nombreux rôles dont celui de Cyrano de Bergerac aux représentations théâtrales du Château du Karreveld. Au cinéma, on a pu le voir dans The Room de Giles Daoust aux côtés de Pascal Duquenne. ...suite
Jean-Marie Winling © Mars Distribution
Après des études de lettres classiques à la faculté des lettres de Montpellier, Jean-Marie Winling commence des études de théâtre au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris, où il y fait la connaissance d'Antoine Vitez. ...suite

La Mécanique de l'ombre : Distribution complète

Réalisation
Interprétation
Ecriture
Production
Montage
Photographie
Costumes
Casting
Maquillage/coiffure
Assistant réalisation
Son
Direction de production

La Mécanique de l'ombre : Titres internationaux

La Mécanique de l'ombre  (France)

La Mécanique de l'ombre : Distributeur France

La Mécanique de l'ombre : Sociétés de production

2425 Films
Scope Pictures (co-production)
Radio Télévision Belge Francophone (RTBF) (co-production)
Canal+ (participation)
Orange Cinéma Séries (participation) (OCS)
La Wallonie (participation)
A Plus Image 6 (en association)
Cofimage 27 (en association)
SofiTVCiné 3 (en association)

AILLEURS SUR LE WEB

Box-office Cinéma
du 14 au 20 Juin
La Momie
Bien qu'elle ait été consciencieusement enterrée dans un tombeau au fin fond d'un insondable désert, une princesse de...
1
474 305 entrées cinéma,
474 305 cumulées
Wonder Woman
Avant d'être Wonder Woman, elle s'appelait Diana, princesse des Amazones, entraînée pour être une guerrière impossible...
2
381 190 entrées cinéma,
1 136 559 cumulées
Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar
Jack Sparrow et ses compagnons se lancent dans la quête du Trident de Poséidon, sur lequel le Capitaine Teague détient...
3
213 101 entrées cinéma,
2 840 088 cumulées
Ce qui nous lie
Jean (Pio Marmaï) a quitté sa famille et sa Bourgogne natale il y a dix ans pour faire le tour du monde. En apprenant...
4
189 571 entrées cinéma,
189 571 cumulées
Marie-Francine
Trop vieille pour son mari, de trop dans son boulot, Marie-Francine doit retourner vivre chez ses parents... à 50 ans !...
5
107 885 entrées cinéma,
648 571 cumulées
Bientôt au Cinéma
Moi, moche et méchant 3
le 5 Juillet 2017 au Cinéma
Les Hommes du feu
Philippe, 45 ans, dirige une caserne dans le Sud de la France. L'été est chaud. Les feux partent de partout, criminels...
le 5 Juillet 2017 au Cinéma
Loue-moi !
Léa, 27 ans, n'est pas la brillante avocate qu'imaginent ses parents. En réalité, avec Bertille sa meilleure amie et...
le 5 Juillet 2017 au Cinéma
Le Dernier Vice-Roi des Indes
Mars 1947. Après 300 ans de domination anglaise, le Palais du Vice-Roi à Delhi ouvre ses portes une dernière fois pour...
le 5 Juillet 2017 au Cinéma
Embrasse-moi !
Océanerosemarie déborde de vie, d'amis et surtout d'ex-petites amies. Mais elle vient de rencontrer Cécile, la...
le 5 Juillet 2017 au Cinéma
Spider-Man: Homecoming
Après ses spectaculaires débuts dans CAPTAIN AMERICA : CIVIL WAR, le jeune Peter Parker (Tom Holland) découvre peu à...
le 12 Juillet 2017 au Cinéma
Song to Song
Une histoire d'amour moderne, sur la scène musicale d'Austin au Texas, deux couples - d'un côté Faye (Rooney Mara) et...
le 12 Juillet 2017 au Cinéma
The Circle
Les Etats-Unis, dans un futur proche. Mae est engagée chez The Circle, le groupe de nouvelles technologies et de médias...
le 12 Juillet 2017 au Cinéma
On the Milky Road
Sous le feu des balles, Kosta, un laitier, traverse la ligne de front chaque jour au péril de sa vie pour livrer ses...
le 12 Juillet 2017 au Cinéma
Mission Pays Basque
Sibylle, jeune parisienne aux dents longues, entend briller dans ses nouvelles fonctions professionnelles en rachetant...
le 12 Juillet 2017 au Cinéma
Dunkerque
Film d'action spectaculaire, DUNKIRK se déroule au cours de la fameuse évacuation des troupes alliées de Dunkerque en...
le 19 Juillet 2017 au Cinéma
Sales gosses
Cet été, Alex se retrouve moniteur d'une "colo" très particulière. Car ici point d'enfants ni de têtes blondes......
le 19 Juillet 2017 au Cinéma
La Colle
Benjamin hérite injustement de deux heures de colle un samedi. Il réalise une fois sur place que Leila, la fille dont...
le 19 Juillet 2017 au Cinéma
Valerian et la Cité des mille planètes
Valérian et Laureline sont des agents spatio-temporels du gouvernement des territoires humains, chargés de maintenir...
le 26 Juillet 2017 au Cinéma
Buena Vista Social Club: Adios
Les musiciens du Buena Vista Social Club ont fait découvrir au monde entier la vitalité de la culture cubaine grâce à...
le 26 Juillet 2017 au Cinéma
La Planète des Singes - Suprématie
César et les siens sont contraints de mener un combat dont ils ne veulent pas contre une armée d'humains dirigée par un...
le 2 Aout 2017 au Cinéma
La Tour sombre
Désireux de se venger du mystérieux Homme en noir, le Pistolero Roland Deschain erre dans un monde ressemblant au Far...
le 9 Aout 2017 au Cinéma
Bigfoot Junior
Adam, un adolescent rêveur et solitaire, doté de pouvoirs surnaturels, décide de partir à la recherche de son père,...
le 16 Aout 2017 au Cinéma

© 2004 - 2017 CinEmotions.com (1) - CinEmotions.com est une réalisation de la société Intermédiance Solutions